observatoire des sondages

Et la lumière fut ?

lundi 17 octobre 2011

L’Ifop, Ipsos, CSA, Viavoice et BVA ont-ils fini par comprendre les critiques qui leur étaient adressées ? On pourrait le croire. Ces sondeurs ont en effet réussi durant la semaine précédant le second tour du scrutin de la primaire socialiste à corriger les multiples biais dont ils truffaient jusque-là tous leurs sondages sur la primaire : ils ont cessé tout simplement d’en faire. Laissant ainsi le champ libre aux deux sondeurs en ligne OpinionWay et Harris interactive, qui, quant à eux, ont continué sans surprise à distribuer leurs points cadeaux contre des intentions de vote à ce scrutin.

Gageons que s’il s’agit d’une prise de conscience celle-ci n’est que temporaire.

Lire aussi

  • Impostures de l’année, et maintenant l’effet Goldman

    26 décembre 2017

    Le chanteur à la retraite Jean-Jacques Goldman, qui vit désormais à Londres, est devenu en cette fin d’année la cible n° 1 des sondeurs et de la presse française. Redevenu pour être exact.
    Il avait (...)

  • Valls favori, déjà ?

    5 décembre 2016

    Manuel Valls n’était pas encore candidat à l’élection présidentielle qu’un sondage (Ifop-Journal du dimanche, 4 décembre 2016) annonçait qu’il était favori de la primaire socialiste. Devant Arnaud (...)

  • Le doigt mouillé “nouvelle formule”

    28 novembre 2016

    Le fiasco sondagier du premier tour de la primaire de la droite a incité certains sondeurs à « l’innovation méthodologique » en vue du second tour. Une nouvelle formule si peu orthodoxe que la très (...)