observatoire des sondages

Et la lumière fut ?

lundi 17 octobre 2011

L’Ifop, Ipsos, CSA, Viavoice et BVA ont-ils fini par comprendre les critiques qui leur étaient adressées ? On pourrait le croire. Ces sondeurs ont en effet réussi durant la semaine précédant le second tour du scrutin de la primaire socialiste à corriger les multiples biais dont ils truffaient jusque-là tous leurs sondages sur la primaire : ils ont cessé tout simplement d’en faire. Laissant ainsi le champ libre aux deux sondeurs en ligne OpinionWay et Harris interactive, qui, quant à eux, ont continué sans surprise à distribuer leurs points cadeaux contre des intentions de vote à ce scrutin.

Gageons que s’il s’agit d’une prise de conscience celle-ci n’est que temporaire.

Lire aussi

  • Opinion publique 2.0 : la nouvelle imposture

    2 avril 2017

    Si le marché de la prédiction électorale est jusqu’à présent le quasi monopole des entreprises de sondages, sauf quelques initiatives inspirées par l’économétrie, leurs échecs sur les derniers scrutins en (...)

  • Valls favori, déjà ?

    5 décembre 2016

    Manuel Valls n’était pas encore candidat à l’élection présidentielle qu’un sondage (Ifop-Journal du dimanche, 4 décembre 2016) annonçait qu’il était favori de la primaire socialiste. Devant Arnaud (...)

  • Le doigt mouillé “nouvelle formule”

    28 novembre 2016

    Le fiasco sondagier du premier tour de la primaire de la droite a incité certains sondeurs à « l’innovation méthodologique » en vue du second tour. Une nouvelle formule si peu orthodoxe que la très (...)