observatoire des sondages

Et la lumière fut ?

lundi 17 octobre 2011

L’Ifop, Ipsos, CSA, Viavoice et BVA ont-ils fini par comprendre les critiques qui leur étaient adressées ? On pourrait le croire. Ces sondeurs ont en effet réussi durant la semaine précédant le second tour du scrutin de la primaire socialiste à corriger les multiples biais dont ils truffaient jusque-là tous leurs sondages sur la primaire : ils ont cessé tout simplement d’en faire. Laissant ainsi le champ libre aux deux sondeurs en ligne OpinionWay et Harris interactive, qui, quant à eux, ont continué sans surprise à distribuer leurs points cadeaux contre des intentions de vote à ce scrutin.

Gageons que s’il s’agit d’une prise de conscience celle-ci n’est que temporaire.

Lire aussi

  • Opinion publique 2.0 : la nouvelle imposture

    2 avril 2017

    Si le marché de la prédiction électorale est jusqu’à présent le quasi monopole des entreprises de sondages, sauf quelques initiatives inspirées par l’économétrie, leurs échecs sur les derniers scrutins en (...)

  • Le Front national, premier parti ouvrier de France ? Examen d’une idée reçue

    1er juin 2016

    Avant même que l’ensemble des candidatures ne soient déclarées et les programmes divulgués, et dans certains cas bien avant les échéances électorales dites intermédiaires (départementales et régionales (...)

  • A vous de juger

    19 octobre 2011

    « Primaires citoyennes : Les résultats ont démontré la qualité des sondages » déclarait Brice Teinturier dans un enregistrement vidéo diffusé le 10 octobre 2011 sur le site d’Ipsos, reprenant en substance (...)