observatoire des sondages

Le syllogisme du sondeur

vendredi 24 juin 2011

- Les sondages n’enregistrent aucune conséquence de l’effacement de Dominique Strauss Kahn.

- Ce n’est qu’une apparence selon Brice Teinturier, directeur général d’Ipsos France : « L’image du PS contrairement à ce qui avait été annoncé par certains n’a pas fondamentalement varié [...] pour autant il nous semble que les conséquences de cette affaire sont en réalité bien plus profondes que ce que ces seuls indicateurs laissent envisager » [1].

- Les sondages ne livrent que des apparences.


[1Cf. « Méfions nous des apparences ! », L’Hémicycle, n° 412, 15 juin 2011, p. 5.

Lire aussi