observatoire des sondages

Les Roms « têtes de turcs »

samedi 6 octobre 2012

Les faits divers sont devenus une matière première inépuisable pour sondages rapides. Après TNS Sofres accompagnant la diatribe de Jean François Copé sur « le racisme anti-blanc » (Cf. i-télé, 28 septembre 2012), l’Ifop réitère le sondage sur les roms accompagnant le discours sécuritaire de Nicolas Sarkozy de Grenoble du 30 juillet 2010 (cf. Sondage pousse au crime : l’Ifop et le Figaro plébiscitent Nicolas Sarkozy, la presse compte les points). L’opération menée contre un camp de roms de Marseille le 4 octobre 2012 par des riverains excédés permet de resservir la même soupe (cf. Dimanche Ouest France, à paraitre le 7 octobre 2012). La recette est la même : sondage en ligne (non représentatif et rémunéré) et question centrale (sinon unique) biaisée. La réponse est en effet contenue dans la question : "Etes-vous favorables au démantèlement des camps de roms illégaux ?" Qui pourrait être favorable à une situation illégale ? 83% de sondés volontaires y sont donc favorables. Si les responsables de l’opération marseillaise sont entendus par la police, ils pourront toujours se prévaloir des sondages.

Lire aussi

  • Fonctionnaire : l’éternel tête de Turc

    25 septembre 2015

    Les fonctionnaires sont depuis longtemps l’une des têtes de Turc préférées du Figaro et de OpinionWay toujours réunis dans la publication de sondages pour "faire avancer la cause".
    A la faveur d’une « (...)

  • Eglises ou mosquées : nouveau sondage bidon

    15 juillet 2015

    Sur la lancée d’une pétition du magazine Valeurs actuelles sur une question qui ne se pose pas - la transformation d’églises désaffectées en mosquées - le même journal poursuit son offensive malsaine par (...)

  • Le Premier ministre des sondages

    1er avril 2014

    Panique à bord. Après la déroute des élections municipales, le remaniement ministériel s’est fait dans l’urgence. Pas forcément les meilleures conditions pour penser. Le choix du Premier ministre s’est (...)