observatoire des sondages

Après le fiasco l’amnésie...déjà

mercredi 30 novembre 2016

Occupés depuis le 20 novembre au soir à essayer d’éteindre l’incendie qu’ils ont allumé et alimenté pendant les mois précédents, les sondeurs ont jeté aux orties leurs défroques de pompier de fortune dès le lendemain du second tour (Harris Interactive, le plus pressé, s’en est débarrassé au matin du second tour). Pour faire quoi ?

Pour recommencer comme si de rien n’était à essaimer dans la presse, devenue elle aussi brutalement amnésique, l’un de leurs produits phare : les résultats de l’élection présidentielle et le nom du futur président, puisque c’est François Fillon qui est donné vainqueur au second tour [1]. Autrement dit à 6 mois du scrutin et alors qu’une partie importante des candidats demeure toujours inconnue : une fausse nouvelle.


[1Cf. Harris Interactive-Public Sénat, 27 novembre 2016, Kantar Sofres-Onepoint-LCI-Rtl-Le Figaro, 28 novembre 2016, Elable-Les Echos-Radio Classique-Bfm TV, 30 novembre 2016.

Lire aussi

  • Et encore Goldman : le ridicule ne tue pas

    3 janvier 2024

    On savait depuis la fin de l’année 2022, depuis bien plus longtemps en fait, que le chanteur de variétés retraité et retiré de la chanson depuis 20 ans, J-J. Goldman serait la "personnalité préférée (...)

  • De la corruption en démocratie

    11 décembre 2023

    Si le Journal du Dimanche est devenu un journal d’extrême droite il perpétue toutefois certaines pratiques de l’ancienne rédaction. Il continue à commander et/ou commenter des sondages stupides et (...)

  • Présidentielle 2027 : une obsession « hors-sol »

    11 juillet 2023

    Les sondeurs, leurs commanditaires officiels, officieux, nombre de journalistes politiques n’ont toujours pas compris - ou font toujours semblant de ne pas comprendre - que ce n’est pas parce que (...)