observatoire des sondages

Avoir confiance dans des mis en examen ?

mardi 30 août 2016

Selon Ipsos la confiance des « sympathisants » LR à l’égard de Nicolas Sarkozy aurait reculé de 13 points (55% d’opinions favorables) entre juin et août 2016 (Ipsos-Le Point, 22 août 2016) [1].

- L’ancien président de la République a été mis en examen pour corruption active, trafic d’influence actif et recel de violation du secret professionnel dans l’affaire dite « des écoutes » le 1 juillet 2014. Il a également été mis en examen le 16 février 2016 pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012.

- Ipsos, pour sa part, a été mis en examen le 17 mars 2016 pour recel de favoritisme dans l’enquête sur les sondages de l’Elysée [2].

- Question : peut-on leur faire confiance ?


[1Avant sa déclaration de candidature à la primaire de droite.

[2Affaire pour laquelle Nicolas Sarkozy bénéficie, pour l’instant, de son immunité présidentielle.

Lire aussi

  • Attal versus Goldman

    5 février 2024

    Si Jean-Jacques Goldman (à son corps défendant faut-il le rappeler) condense à lui seul toute la vacuité et l’imposture des mesures sondagières et tout particulièrement celle de la popularité, il faut (...)

  • Doxosophie de la pauvreté, pauvreté de la doxosophie

    2 juin 2023

    Pensées et conçues depuis toujours comme des défalques des études de consommation ou de satisfaction, il ne fallait guère attendre des « enquêtes » de sondeurs, quand ils s’immiscent dans des affaires (...)

  • Autocensure sur France 5 : C dans l’air saisi par la honte ?

    4 octobre 2014

    En politique le mélange de « pensée officielle » et de « sens commun » n’est peut-être pas toujours « présentable ». Les responsables de C dans l’air semblent en avoir été convaincus à propos de l’émission du (...)