observatoire des sondages

Chaines de sottises en continu

jeudi 15 juillet 2021

On ne saurait désespérer de l’imagination pour émettre des stupidités à propos des sondages. Il est vrai que personne n’a le monopole. Cette fois sur Cnews c’était Jean Messiha, un chroniqueur classé très à droite et même un peu plus que cela, fâché par les mesures de lutte contre la pandémie qui se trouvait confronté aux manifestations du 14 juillet contre la vaccination et au petit nombre de manifestants. Malgré une banderole sous l’écran qui prophétisait : « la colère monte ». Pure prophétie sauf à considérer que 17 000 manifestants dans toute la France c’est déjà une colère qui monte, sauf à vouloir jouer également le rôle de pyromane. L’habitué du plateau osa donc une méthode très curieuse pour répondre au chiffre d’un sondage selon lequel plus de 70 % des Français étaient d’accord (cf. Elabe BFM TV, 13 juillet 2021) : l’enquête avait interrogé des Français indistinctement et donc aussi des Français déjà vaccinés qu’il aurait fallu retirer de l’échantillon.

JPEG - 212.7 ko

- J. Messiha : « On nous dit que la plupart des français sont favorables à la vaccination obligatoire au pass sanitaire etc. Il est vrai que quand vous avez plus de la moitié des français qui ont reçu leur première dose, il est évident que les sondages vont piocher dans cette majorité de personnes pour donner un avis sur la minorité » (Cnews, 14 juillet 2021).

Autant le dire, il faudrait interroger seulement les plus réfractaires. Même les sondeurs ont dû rire. Certes ce n’est qu’une énorme sottise proférée sous le coup de la passion qui succédait à celle de son voisin de plateau Benjamin Morel de l’Université Paris II, « un brin » paranoïaque : « Il s’agit de créer un mouvement de panique vers la vaccination »(Cnews, 14 juillet 2021). On plaint ses étudiants. On peut néanmoins s’inquiéter du flux quasi continu de ces sottises. A la fin, comment les cerveaux ne seraient-ils pas abîmés ?

Lire aussi

  • La commission retrouve ses esprits

    8 mars 2021

    La menace qui pesait sur la critique des sondages est pour l’instant levée (cf. Comment dissuader la critique ?). La commission des sondages a retrouvé sa silhouette habituelle. Nous voilà (...)

  • Comment dissuader la critique ?

    6 mars 2021

    La très discrète et très accommodante Commission des sondages, demeure un élément déterminant dans la perpétuation de l’imposture de l’industrie des intentions de vote. A un an de la présidentielle (...)

  • Un « Monsieur propre » pure et juste...

    1er octobre 2020

    Invité à débattre par France-Inter le 30 septembre 2020, Geoffroy de Lagasnerie (philosophe) démontre parfaitement ce qu’il dit : il aurait mieux fait de rester lui.
    France inter, 30 septembre 2020.
    A (...)