observatoire des sondages

Devinette sondagière

lundi 2 mars 2015

« Et même si, globalement, le système politique démocratique est plébiscité par 91 % des sondés, ils sont 51% à se dire favorable à « un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections ». Cette aspiration à une démocratie autoritaire et protectrice est un des effets induits par « le 11 janvier », au-delà de sa tonalité initiale ».

Qui a pu dire une telle ânerie ?

- 1 – quelqu’un qui croit ce que disent les sondages même si cela est parfaitement contradictoire car « un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections », cela s’appelle un dictateur et c’est donc le contraire d’une démocratie.

- 2 – quelqu’un qui se croit obligé de concilier deux propositions contradictoires en trouvant une sorte de compromis boiteux : une « démocratie autoritaire et protectrice ». Une démocratie sans Parlement et élections, connaissez-vous ?

- 3 – quelqu’un qui explique aux manifestants du 11 janvier que les effets induits de leur action sont l’appel à une sorte de Mussolini. Pauvres imbéciles qui n’avaient pas compris…

Pour connaître la réponse cliquer sur l’image ci-dessous

JPEG

Lire aussi

  • E. Zemmour : « les sondages dans la Constitution »

    6 janvier 2022

    Le journaliste d’extrême droite Eric Zemmour s’est plaint sur Europe 1 des difficultés qu’il rencontre pour obtenir les parrainages nécessaires à l’officialisation de sa candidature à l’élection (...)

  • Croire sur parole

    8 novembre 2021

    Les sondages n’ont pas d’effet, et ce sont les sondages qui le disent. On pensait (secrètement) l’argument trop éventé, ou stupide, pour imaginer sa réapparition dans la presse quelques semaines après (...)

  • Chaines de sottises en continu

    15 juillet 2021

    On ne saurait désespérer de l’imagination pour émettre des stupidités à propos des sondages. Il est vrai que personne n’a le monopole. Cette fois sur Cnews c’était Jean Messiha, un chroniqueur classé (...)