observatoire des sondages

En attendant les fiches techniques

vendredi 18 novembre 2016

C’est un très mauvais exemple donné aux citoyens : une institution publique qui n’applique pas la loi.

Paris, vendredi 18 novembre 2016, 18h37, la commission des sondages n’a toujours pas publié les notices détaillées de deux sondages relatifs à la primaire de la droite.

- Celui réalisé par Opinioway, commandité (officiellement) par le site Atlantico et publié le 15 novembre 2016, donnant François Fillon victorieux de la primaire (à égalité avec Nicolas Sarkozy au 1er tour - 25% chacun - et battant Alain Juppé au 2e tour - 54% contre 46%).

- Celui réalisé par Ipsos-Sopra Steria et le Cevipof publié par Le Monde le 17 novembre 2016 créditant François Fillon de 22% d’intentions de vote au 1er tour (une hausse de 10 points par rapport au mois dernier).

- Celui réalisé par Ifop-Fiducial, commandité par Lyon Capitale et Sud radio (groupe Fiducial) publié le 17 novembre et créditant François Fillon de 27% d’intention de vote à la primaire de droite, une hausse de 16 points par rapport au mois dernier.

Autrement dit à quelques heures du scrutin de dimanche, toujours rien. Elles seront (peut-être) publiées plus tard. On suppose en effet que ce soir la commission des sondages prend ses quartiers du week-end. Quoi qu’il en soit il faut attendre pour exercer une éventuelle critique des sondages concernés.

NB : Dimanche 20 novembre 2016, 16h12. Les notices détaillées d’un sondage Ipsos et d’un sondage Ifop ont été publiées (entre samedi 16h et dimanche).

Lire aussi

  • Hypothèses impossibles : Le Monde en retard d’une guerre

    24 octobre 2021

    On ne saurait garantir à 100% qu’à la seule évocation de son nom la commission des sondages déclenche l’hilarité des sondeurs, mais on peut affirmer sans risque de se tromper que s’ils la « respectent » (...)

  • « Les sondages de l’Elysée » version autrichienne

    12 octobre 2021

    Il n’y a pas qu’en France, on peut s’en douter, que les sondages sont utilisés comme « arme politique ». En Autriche aussi. Un usage qui n’a pas échappé non plus au parquet anti-corruption du pays. (...)

  • Sondage obligatoire

    3 septembre 2021

    Le 25 mars 2020 Ipsos s’est vu attribué par le ministère de l’Intérieur pour la coquette somme de 1 208 333 euros (hors taxes) la réalisation d’une enquête nationale de victimation désignée sous le (...)