observatoire des sondages

Grèce : les sondeurs sauvent leur « honneur »

mardi 27 janvier 2015

Le parti Syriza a remporté les élections législatives grecques avec un score de 36,3% des voix contre 27,8% à son principal adversaire de droite Démocratie Nouvelle (AFP, 26 janvier 2015) [1]. L’« honneur » des sondeurs grecs est sauf. Leurs chiffres étaient faux mais « leur » favori a gagné [2] (cf. le tableau des derniers sondages publiés avant le scrutin, ci-dessous. Source : Reuters, 23 janvier 2015).



Une illustration de l’idée, communément admise, que les sondages effectués à une date proche du scrutin sont les plus « justes » et les plus proches du résultat final ? On connait la réponse des sondeurs : les sondages ne sont pas des prédictions.


[1Le parti d’extrême-droite Aube Dorée totalise 6.28% des suffrages, To Potami (la Rivière, centre) 6.05%, KKE (parti communiste), 5,47%, le Pasok quant à lui « réunit » 4.68% des voix.

Lire aussi

  • L’avis d’un beauf

    27 octobre 2022

    Cyril Hanouna se distingue par une exceptionnelle vulgarité sur des chaines de télévision qui n’en manquent pas. A l’occasion d’un meurtre sordide d’une petite fille, exploitée politiquement par (...)

  • Sondage à la sauce hongroise

    16 octobre 2022

    Les sondages, on le sait, ne sont pas l’apanage des démocraties. N’en déplaisent aux sondeurs qui tels des arracheurs de dents affirment le contraire depuis des lustres. Enquêtes publiques de masse, (...)

  • Doxosophie : le variant Cluster17

    24 décembre 2021

    Plus de 2000 ans après l’incendie du temple d’Artémis d’Éphèse les disciples d’Erostrate continuent de multiples manières à perpétrer sa mémoire et sa « geste » : faire des sottises ou exhiber leur bêtise (...)