observatoire des sondages

Grèce : les sondeurs sauvent leur « honneur »

mardi 27 janvier 2015

Le parti Syriza a remporté les élections législatives grecques avec un score de 36,3% des voix contre 27,8% à son principal adversaire de droite Démocratie Nouvelle (AFP, 26 janvier 2015) [1]. L’« honneur » des sondeurs grecs est sauf. Leurs chiffres étaient faux mais « leur » favori a gagné [2] (cf. le tableau des derniers sondages publiés avant le scrutin, ci-dessous. Source : Reuters, 23 janvier 2015).



Une illustration de l’idée, communément admise, que les sondages effectués à une date proche du scrutin sont les plus « justes » et les plus proches du résultat final ? On connait la réponse des sondeurs : les sondages ne sont pas des prédictions.


[1Le parti d’extrême-droite Aube Dorée totalise 6.28% des suffrages, To Potami (la Rivière, centre) 6.05%, KKE (parti communiste), 5,47%, le Pasok quant à lui « réunit » 4.68% des voix.

Lire aussi

  • Doxosophie : le variant Cluster17

    24 décembre 2021

    Plus de 2000 ans après l’incendie du temple d’Artémis d’Éphèse les disciples d’Erostrate continuent de multiples manières à perpétrer sa mémoire et sa « geste » : faire des sottises ou exhiber leur bêtise (...)

  • « Les sondages de l’Elysée » version autrichienne

    12 octobre 2021

    Il n’y a pas qu’en France, on peut s’en douter, que les sondages sont utilisés comme « arme politique ». En Autriche aussi. Un usage qui n’a pas échappé non plus au parquet anti-corruption du pays. (...)

  • « Qu’ils s’en aillent tous », sondeurs compris ?

    18 avril 2018

    Les années passent et rien ne semble vouloir enrayer la méfiance voire le rejet que suscitent les professionnels de la politique, ceux qui en vivent, au premier rang desquels figure bien sûr les (...)