observatoire des sondages

L’opinion « ça se travaille »

L’opinion publique n’est pas une ressource naturelle que l’on pourrait extraire des individus, à l’image des matières premières, à la seule condition de disposer des moyens pour les interroger, mais un produit. Il s’agira dans cette rubrique d’identifier et d’analyser les relations, qui participent de cette fabrique, entre ceux qui parlent, ceux qui paient et ceux qui possèdent.

  • Un mandat sous de mauvais auspices

    27 mai
    A peine formé le premier gouvernement d’Emmanuel Macron a été accueilli par une première salve d’évaluations sondagières négatives. L’expression pour ceux qui ont voté pour ce dernier, du moins une partie, des faibles d’illusions qu’ils nourrissent malgré leur choix pour son nouveau mandat de cinq ans ? Peut-être. Une manière d’entretenir le procès en illégitimité politique d’un président fraichement réélu tenté par les perdants à la présidentielle, qui a (...)

  • Le Monde diplomatique se convertit-il à la politologie ?

    11 mai
    La victoire d’Emmanuel Macron a mis très en colère Le Monde diplomatique qui le dit haut et clair. Jusqu’à utiliser des arguments utilisés d’habitude par d’autres. A la une, un long éditorial politologique à la Pascal Perrineau (qui serait devenu porte-voix de l’extrême gauche, hypothèse assez peu probable il est vrai).
    Tout cela pour dire que le vainqueur était un mauvais vainqueur, mal élu, tricheur etc. Comme on le lance régulièrement aujourd’hui (...)

  • Le secret sans secrets

    7 mai
    Le Monde s’est mêlé de faire une enquête sur les sondages commandés par l’agence gouvernementale du SIG ou Service d’information du Gouvernement. Exploitant la brèche ouverte par Raymond Avrillier qui s’était fait communiquer grâce à l’intervention de la CADA les sondages alors commandés par la présidence de Nicolas Sarkozy, la gestion des commandes publiques de sondages politiques est donc revenue dans le giron du SIG qu’elle n’aurait jamais dû (...)

  • Les usages gouvernementaux des sondages d’opinion

    7 mai, par Nicolas Kaciaf
    NB : article publié une première fois in A. Garrigou (dir.), Critique des sondages, Le Monde Diplomatique et l’Observatoire des sondages, Paris, 2013 - actes du colloque « Critique des sondages » du 5 novembre 2011 à l’Assemblée nationale.
    La critique des sondages s’est longtemps focalisée sur les seules études publiées dans la presse. Accusés de polluer la démocratie en construisant de façon artificielle les supposées velléités de l’« opinion publique (...)

  • Infox : Elabe dans la cour des « grands »

    5 mai
    Trois jours après la réélection sans surprise d’E. Macron (24 avril 2022), Elabe concevait un sondage biaisé contestant la légitimité du nouvel élu, qu’il diffusait quelques heures plus tard sur les antennes de BFM-TV, son partenaire médiatique avec L’Express : « 55% des Français estiment que cette élection est une mauvaise chose pour les Français ». De quoi alimenter une nouvelle envolée des passions tristes qui ne cessent d’envahir la vie politique sans (...)

Voir les articles plus anciens

2022 2021 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009