observatoire des sondages

Petit sondage entre amis

dimanche 1er mai 2011

Jean-Pierre Chevènement aurait-il la nostalgie du 21 avril 2002 ? Le Mouvement républicain et citoyen dont il est président d’honneur a payé un sondage Ifop sur son « potentiel électoral » (Ifop 29 avril 2011) : Quelle est la probabilité que vous votiez pour Jean-Pierre Chevènement, si il était candidat à la prochaine élection présidentielle ?.

Cet artifice de la panoplie des sondeurs n’est pas contrariant pour celui qui n’est opposé à personne : une situation qui n’a donc aucun rapport avec l’élection. Si le chiffre est sans valeur il peut être flatteur et le client satisfait avec un 16% !

En politique, les vieux chevaux de retour ont du mal à prendre leur retraite.

Lire aussi

  • Se payer un sondage

    9 janvier 2022

    Si les sondeurs utilisent leurs sondages comme outil d’auto-promotion, destinés avant tout chose à entretenir leur notoriété, ils ne sont bien sûr pas les seuls à y avoir recours comme outil (...)

  • Doxosophie : le variant Cluster17

    24 décembre 2021

    Plus de 2000 ans après l’incendie du temple d’Artémis d’Éphèse les disciples d’Erostrate continuent de multiples manières à perpétrer sa mémoire et sa « geste » : faire des sottises ou exhiber leur bêtise (...)

  • Hypothèses impossibles : Le Monde en retard d’une guerre

    24 octobre 2021

    On ne saurait garantir à 100% qu’à la seule évocation de son nom la commission des sondages déclenche l’hilarité des sondeurs, mais on peut affirmer sans risque de se tromper que s’ils la « respectent » (...)