observatoire des sondages

Référendum danois : du coude-à-coude au grand écart

vendredi 4 décembre 2015

Le référendum, est l’une des consultations électorales les plus faciles pour les sondeurs. Aussi, y a-t-il lieu de s’inquiéter, ou de se moquer, lorsque l’écart entre les « prévisions » et les résultats réels est aussi grand que celui enregistré lors du scrutin danois sur l’Europe organisé le jeudi 3 décembre 2015, et relatif à la participation du pays aux programmes européens de sécurité (coopération policière notamment).

Les derniers sondages publiés avant le scrutin attribuaient au « Non » 42% des suffrages contre 39% au « Oui ». « Le oui et le non sont au coude-à-coude avec un léger avantage pour le non » indiquait par ailleurs l’AFP (3 décembre 2015). Le « Non » l’a finalement emporté avec 53,1 % des voix contre 46,9% (AFP, 4 décembre 2015). Impossible de savoir si l’AFP se pose la question de cesser sa diffusion de « prévisions » à caractère fantaisiste et de se « contenter » de la publication des résultats réels, les seuls qui comptent.

Lire aussi

  • Le second tour et la presse régionale : « du grand n’importe quoi »

    2 mai 2017

    On sait que la presse ne goûte que très peu les situations où tout semble jouer d’avance, surtout en matière électorale. Il lui faut donc d’entretenir le suspense quitte à dire le tout et son contraire. (...)

  • Délires

    27 avril 2017

    La perspective (selon les sondages) d’une victoire confortable d’Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle ne réjouit manifestement pas toute la presse, celle partageant des affinités (...)

  • Référendum grec : fiasco sondagier record (suite)

    9 juillet 2015

    On serait curieux de connaître les justifications du sondeur. On n’en voit pas parmi les excuses habituelles. Un déplacement ultime ? On connaît l’argument des sondeurs désignant les électeurs en (...)