observatoire des sondages

Sondages sur-mesure : le cas Macron

mercredi 5 octobre 2016

Il est des cas, rares il est vrai, où la démonstration d’un lien de causalité direct entre les résultats des sondages et les affinités politiques et idéologiques de leurs commanditaires et acheteurs n’est pas à faire, notamment quand elle est apportée par ces derniers eux-mêmes.

La critique des sondages n’est pas une sinécure. Toute aide est bonne à prendre, même involontaire comme ici sans doute, celle des soutiens de l’ancien ministre de l’Economie Emmanuel Macron : le groupe de presse Altice media group (qui possède notamment Libération et L’Express) et le sondeur Viavoice.

 [1]


[1cf. A propos de la popularité d’Emmanuel Macron cf. Le matraquage Macron ou les ressorts de la popularité

Lire aussi

  • Le système Bolloré

    31 mai 2024

    Il est des cas où l’analyse ne requiert que peu de temps et d’énergie pour comprendre la fabrique de l’opinion comme en attestent les récents sondages CSA, diffusés et commentés sur Europe 1, Cnews, ou (...)

  • Des intentions de vote frelatées comme faire-valoir : le cas F. Ruffin

    30 avril 2024

    Si J-L Mélenchon, dont le désir d’être président de la République semble inextinguible, s’interrogeait encore sinon sur la loyauté du moins sur les ambitions de F. Ruffin, le député de la Somme vient de (...)

  • Prophétie Bolloré : l’enfer après le paradis ?

    29 février 2024

    On se demandait ce que V. Bolloré voulait faire de CSA, l’entreprise de sondage quelque peu mis en sommeil depuis son rachat en 2008. On le sait maintenant plus précisément. Le réveiller à l’heure (...)