observatoire des sondages

Une mesure du bruit médiatique : Marine Le Pen meilleure opposante

mardi 4 novembre 2014

Sondage du week-end de la Toussaint : Marine Le Pen serait la « meilleure opposante » à François Hollande. Information reprise d’un sondage Ifop-Journal du Dimanche (2 novembre 2014) par l’AFP puis toute la presse française. Le sondeur posait la question suivante : « Parmi les personnalités de droite, laquelle s’oppose le plus selon vous dans ses propos et ses actions à François Hollande ? ». La même question était posée pour les personnalités de gauche. Et toute la presse d’annoncer donc que Marine Le Pen obtenait 60 % des avis contre 21 % à Nicolas Sarkozy à droite, 4% à Alain Juppé et à François Fillon. Tandis qu’à gauche Jean Luc Mélenchon obtenait un score de 41 % contre 22 % à Martine Aubry, 14% à Arnaud Montebourg 12 % à Cécile Duflot et 5 % à Benoit Hamon.

On remarque le souci du sondeur de ne pas procéder comme le faisait auparavant Opinionway pour le Figaro et LCI en multipliant le nombre des opposants à Nicolas Sarkozy au sein d’un même parti en faisant ainsi régulièrement de Olivier Besancenot le meilleur opposant [1]. De même on remarque le souci de donner à l’évaluation - puisqu’il s’agit de déterminer un niveau ou une hiérarchie - un contenu concret : « le plus et dans ses propos et ses actions ». Ses actes et ses actions quand on est dans l’opposition, qu’est-ce que cela signifie ? L’ampleur des désaccords mais comment les connaît-on sinon par les médias ? Le nombre de passages à la télévision ? Le nombre de citations dans les médias ? Sondages compris. On sait que ce type de questions mélange les jugements de valeur - c’est-à-dire les opinions politiques - et les jugements de réalité - l’impression que chacun a. Et de donner cette mesure hybride qui mélange les convictions au bruit médiatique. De toute façon, on peut faire confiance aux commentateurs pour interpréter à leur manière le sens de la mesure. De la proposition « le plus » du sondeur, certains passent à « la meilleure opposante » (AFP, Le Figaro et aussi le Front National) ou encore « la principale opposante » (Metronews). Un autre sens a été donné par Marine Le Pen interviewée par Le JDD dans le même numéro qui déclarait : « il n’y a plus de Président en France ». Autrement dit, elle serait la meilleure opposante à personne ou à rien.


[1« Selon notre sondage OpinionWay, le leader de la LCR devance largement Delanoë ou Royal dans l’électorat de gauche. Ce n’est pas la première fois que le très médiatique Olivier Besancenot s’impose en tête des personnalités exprimant le mieux l’opposition à Nicolas Sarkozy ».Le Figaro, 19 juin 2008. A propos du baromètre OpinionWay-Le Figaro-LCI de juin 2008.

Lire aussi

  • Le feuilleton Ifop-Fiducial : Marine Le Pen en tête

    7 novembre 2014

    Une nouvelle édition du baromètre Ifop-Fiducial place Marine Le Pen en tête des intentions de vote de l’élection présidentielle deux ans et demi avant celle-ci.
    "A deux ans et demi de la (...)

  • Marine Le Pen présidente : l’intox continue

    5 septembre 2014

    L’Ifop, le grand spécialiste du sondage manipulatoire réédite en « mieux », avec le soutien sans surprise du journal Le Figaro (5 septembre 2014), sa manipulation du mois de juillet sur la présidentielle (...)

  • Marine Le Pen et les sondeurs : il n’est jamais trop tard... pour avouer

    24 février 2012

    « Il y a un an on avait la perspective d’un 21 avril à l’envers comme on dit, c’est-à-dire que Marine Le Pen soit devant Nicolas Sarkozy au premier tour et donc qualifiée. On savait très bien que l’on (...)