observatoire des sondages

Interdiction des minarets : aveu de sondeur

lundi 7 décembre 2009

La critique des sondages aurait-elle un écho chez les sondeurs ? C’est du moins l’hypothèse que l’on peut déduire du commentaire du sondage en ligne BVA–Canal Plus à propos des minarets : « Ceux qui font la démarche de répondre à ce type de questionnaires sont peut-être davantage empreints de défiance à l’égard de la religion musulmane » (cf. Les Français et le référendum suisse sur l ‘interdiction des minarets sur le site de l’institut.) BVA admet donc que cette étude, et donc aussi celle de l’Ifop-Le Figaro (Le Figaro 3 décembre 2009), repose, comme toutes les enquêtes en ligne, sur des échantillons spontanés où interviennent les personnes les plus mobilisées, et par conséquent, que son échantillon n’est pas représentatif, qu’il ne peut l’être, faute de critère de redressement en matière idéologique.

Lire aussi

  • Odoxa, sondeur pas très catholique ?

    23 avril 2019

    Les sondeurs ne manquent jamais de prétexte pour organiser à la va-vite, grâce à internet, un sondage. L’incendie de Notre-Dame de Paris du 15 avril 2019 a « inspiré » Odoxa qui a remanié le QCM de son (...)

  • Complotisme vs charlatanisme

    8 février 2019

    Un an après la publication de leur étude sur le complotisme en France la fondation Jean Jaurès, organisation proche du Parti socialiste, l’Ifop et l’association Conspiracy watch ont récidivé. Le (...)

  • Complotisme : fake news à la une (I)

    10 janvier 2018

    L’Ifop, la fondation Jean Jaurès et le site internet associatif Conspiracy Watch ont choisi le moment « anniversaire » des attentats de janvier 2015 pour publier un sondage sur la crédulité des (...)