observatoire des sondages

Actualité

  • Le second tour et la presse régionale : « du grand n’importe quoi »

    2 mai
    On sait que la presse ne goûte que très peu les situations où tout semble jouer d’avance, surtout en matière électorale. Il lui faut donc d’entretenir le suspense quitte à dire le tout et son contraire.
    Vendredi 28 avril 2017, juste avant le week-end prolongé du 1er mai, la presse quotidienne régionale annonce le retour Marine Le Pen sur Emmanuel Macron. Tant pis si le sondage BVA [1] qui justifie titres et commentaires établit un écart de 19 points (...)

  • Délires

    27 avril
    La perspective (selon les sondages) d’une victoire confortable d’Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle ne réjouit manifestement pas toute la presse, celle partageant des affinités idéologiques avec l’extrême droite mise à part. La chaîne publique d’information en continu France Info parie sur une issue plus « croustillante » à son goût - la victoire de Marine Le Pen - en livrant quelques « tuyaux » pour que cette prophétie se réalise (26 (...)

  • De la sincérité

    21 avril
    A quelques heures du premier tour de la présidentielle les efforts des sondeurs et de la presse pour accréditer l’idée qu’une partie importante des électeurs ne serait pas encore sûre de son vote ne se dément pas. Une manière de prévenir toute accusation de tromperie ?
    Sud-Ouest affirme, sur la foi d’un sondage BVA, que « Macron et Le Pen distancent Fillon et Mélenchon », mais il prévient qu’ « un tiers des électeurs peut changer d’avis » (19 avril (...)

  • La riposte des sondeurs

    19 avril
    A l’approche du premier tour de l’élection présidentielle avec de telles incertitudes dans les sondages que les sondeurs ne sont plus sûrs de rien et suite à la diffusion dans Envoyé Spécial de « Secret de sondages » (France 2, 13 avril 2017) on s’attendait à une réponse des sondeurs. En leur propre nom d’abord et ensuite en mobilisant ceux qui dans le monde académique leurs sont favorables, en fait Sciences-Po principalement, avec toujours les mêmes (...)

  • Ridicule incertitude

    18 avril
    Pour un scientifique l’incertitude serait plutôt associée à la modestie. Après des mois de pourcentages d’intentions de vote pour l’élection présidentielle de 2017, l’omniprésence des sondeurs bavards sur les plateaux, dans les colonnes et les logorrhées des commentateurs, on n’est pas sûr qu’il faille interpréter comme une manifestation d’un scepticisme très sain les doutes exprimés par les sondeurs sur les incertitudes des sondages sur le résultat du (...)

Voir les articles plus anciens

2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009