observatoire des sondages

Actualité

  • Le sondage d’action directe

    31 juillet
    Depuis l’adoption du CETA par l’Assemblée nationale le 23 juillet 2019, les attaques contre certains députés LREM favorables au traité de “libre-échange” entre l’Union Européenne et le Canada se sont multipliées, leurs permanences vandalisées. Ces opérations “coups de poing” avaient été précédées par la publication de sondages tous défavorables au traité, mais tous biaisés voire truqués, comme ceux publiés depuis.
    Sans même parler des habituels défauts (...)

  • Municipales à Paris : à sondage confidentiel, sondage confidentiel à demi

    10 juillet
    Les prochaines élections municipales n’auront lieu qu’en mars de l’année prochaine, mais cela fait bien longtemps que la presse et les sondeurs spéculent sur les résultats définitifs. A Paris notamment, où la lutte des places au sein de LREM confirme, si besoin était, que ces spéculations sondagières sont avant tout une arme politique entre les mains de candidats visant à discréditer leurs concurrents.
    Le 5 juillet 2019 l’Opinion annonçait qu’il (...)

  • Qu’est-ce qu’un miracle ?

    26 mai
    Aujourd’hui encore l’Eglise catholique croit en l’existence des miracles. Le processus de reconnaissance dont elle détient, bien sûr, le monopole demeure toutefois long et laborieux. Pas question donc de multiplier les miracles « sauvages » ou les guérisons « miraculeuses ». N’est pas un « miraculé » qui veut. La presse, elle, est beaucoup moins avare, notablement dans le domaine électoral. Abus de langage passé dans le sens commun depuis des lustres et (...)

  • Odoxa, sondeur pas très catholique ?

    23 avril
    Les sondeurs ne manquent jamais de prétexte pour organiser à la va-vite, grâce à internet, un sondage. L’incendie de Notre-Dame de Paris du 15 avril 2019 a « inspiré » Odoxa qui a remanié le QCM de son baromètre politique mensuel pour l’occasion.
    Critiqués notamment par des représentants de l’extrême gauche, les dons en millions d’euros émanant de milliardaires et des grandes entreprises sont approuvés par 72% des sondés, jugés « utiles pour la (...)

  • « Liberté de la presse » : quand les sondages décident de la liste des invités

    4 avril
    Le désintérêt croissant depuis la première élection en 1979 pour le scrutin européen n’a pas dissuadé la radio-télévision publique française avant le début de la campagne officielle, fixée au 13 mai 2019, d’organiser un grand débat entre neufs têtes listes (PC, RN, LR, PS-Place publique, UDI, Debout la France, LFI, EELV). Une liste d’invités révisée à la hausse après une décision de justice, et quelques heures avant l’émission prévue le 4 avril 2019, qui a (...)

Voir les articles plus anciens

2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009