observatoire des sondages

Élections

  • Bilan du 2e tour : « nous ne nous sommes pas trompés ! »

    9 mai
    La victoire sans appel d’Emmanuel Macron face à Marine Le Pen ne pouvait pas laisser sans réaction les sondeurs. On le sait, ceux-ci n’aiment pas la critique scientifique, qu’ils préfèrent ignorer en l’assimilant aux critiques opportunes des politiciens mécontents de leurs scores.
    Le second tour de la présidentielle a donc été l’occasion d’entendre une fois encore la récitation des sondeurs sur leur infaillibilité, puisqu’en définitive c’est le seul (...)

  • Les sondages comme hystérisation de la politique française

    8 mai
    Les estimations du second tour de la présidentielle donnant une large victoire à Emmanuel Macron étaient à peine tombées que déjà un sondeur nous annonçait que « 61% Français ne souhaitaient pas qu’Emmanuel Macron dispose d’une majorité absolue à l’Assemblé Nationale ».
    Dimanche 7 mai 1017 (20 heures et quelques secondes) : la télévision publique et le sondeur Ipsos (dont le directeur délégué assure la soirée électorale du second tour) décident de faire (...)

  • Campagne et pollution : le « petit jeu » des hypothèses impossibles

    10 avril
    A peine la campagne électorale officielle est-elle ouverte qu’une nouvelle rumeur, colportée par Kantar-Sofres, Onepoint (une société de conseils), LCI, Le Figaro et RTL, vient enrichir le bruit médiatique de la présidentielle : celle de la victoire de Jean-Luc Mélenchon sur Marine Le Pen au soir du deuxième tour du scrutin, 57% contre 43% (9 avril 2017). A l’évidence une fausse information puisque le candidat de « La France insoumise » est selon le (...)

  • Le « Poll Telling » ou le sondage comme récit

    3 mars
    En quelques jours les sondages ont réussi à enrichir l’élection présidentielle d’un nouveau récit, après plusieurs coups de théâtre (en 3 actes) comme eux seuls savent les mettre en scène : l’entrée en lice d’Alain Juppé. Un « Poll Telling » en somme. Suivi, pourquoi pas, par l’annonce prochaine de sa victoire, s’il devient candidat en remplacement de François Fillon.
    1 - Le 26 février le sondeur Kantar Sofres confirmait les dires des jours précédents de (...)

  • En attendant les fiches techniques (suite)

    27 novembre 2016
    On le sait, la commission des sondages n’est pas très soucieuse de faire respecter la loi.
    Dimanche 27 novembre 2016, 13 heures 16 minutes, c’est à dire 5 heures après le début du scrutin pour le second tour de la primaire de la droite, la notice détaillée du sondage OpinionWay du 25 novembre 2016 annonçant la large victoire de François Fillon sur Alain Juppé (61% contre 39%) n’est toujours pas consultable sur le site de la commission des sondages (...)

Voir les articles plus anciens

2017 2016 2015