observatoire des sondages

Municipales 2020

  • Pendant la pandémie, les sondages continuent

    3 juillet
    La pandémie n’aura pas plus empêché les sondages que les élections. Avec des résultats à répertorier. Quand ces sondages sont électoraux, cette pandémie introduit un élément supplémentaire d’incertitude du fait du haut niveau d’abstention. Bien sûr cela est nié par les professionnels pour les bénéfices du métier.
    Cela ne résiste pourtant pas à l’examen logique. Plus il est d’abstentionnistes et plus les déclarations d’intentions de vote sont incertaines (...)

  • Intentions de vote (1er tour) : un bilan sans commentaire

    18 mars
    Notre tableau comparatif a été établi à partir des notices détaillées transmises à la commission des sondages du 1er au 13 mars 2020 et aux résultats définitifs publiés par le ministère de l’Intérieur [1]. Complété par quelques intentions de vote également publiés dans la presse mais que les sondeurs n’ont manifestement pas jugé utiles de transmettre à la dite commission comme la loi les y oblige pourtant. Plus les mesures effectuées s’éloignent de la date (...)

  • Comment fabriquer une surprise électorale ?

    12 mars
    Les élections municipales se suivent et se ressemblent. Les biais affectant les sondages d’intention de vote pour le scrutin de 2020 sont exactement les mêmes que ceux de 2014. Au premier rang desquels la taille très insuffisante des échantillons dépassant très rarement les 500 personnes, souvent beaucoup moins. Autrement dit un ingrédient de base de la qualité des sondages est manquant [1]. Rappelons en outre que les marges d’incertitude ignorées (...)