observatoire des sondages

La fabrique des sondages

  • Tous fans de foot ?

    12 mars
    Histoire de ne pas s’habituer à ces titres mensongers car sauf à croire que tous les Français sont fans de foot, de 7 à plus de 77 ans, que tous aient un avis sur cette question dont on ne déniera pas l’intérêt, ils ne sont pas 78 % à ne pas souhaiter le retour de Benzema (Odoxa pour RTL et Winamax, site de pari en ligne, 12 mars 2017). Pas grave objectera-t-on. Pas si sûr tant qu’on ne sait pas combien de lecteurs ont tiqué à cette fausse (...)

  • La boussole après le réverbère

    12 mars
    On connaît cette fable du réverbère qui illustre l’inhibition méthodologique : lorsqu’on dispose d’un instrument, il faut l’utiliser même s’il n’est pas adapté à la question.
    Ainsi, l’ivrogne cherche-t-il ses clefs sous le réverbère non point parce qu’il les a perdues à cet endroit mais parce que là, il y a de la lumière. Mais la force des paraboles s’érode à force d’être racontées à moins qu’on ne veuille pas en entendre parler en réfutant au prétexte que (...)

  • Le FN et la générosité des sondeurs

    24 février
    Depuis quelques années, les sondages annoncent régulièrement le FN en tête des intentions de vote. On en oublierait que pendant longtemps - l’élection présidentielle de 2002 en étant le sommet - les scores de Jean-Marie Le Pen ont été largement sous estimés. Il est vrai qu’il fallait appliquer un coefficient correcteur de plus de 2 pour obtenir un résultat approchant le score du FN aux élections. Sachant que ce redressement s’effectue en comparant le (...)

  • « Sondages de merde »

    5 février
    Le dessinateur Plantu a érigé un cri d’humeur en leitmotiv de première page du quotidien Le Monde. Les caricaturistes ont de la chance qui n’ont pas besoin de démontrer pour emporter la conviction. On n’oubliera pas que la profession a ses risques. En l’occurrence, personne ne les a cependant accusés d’être populistes et autres jugements négatifs que le même journal réserve aux critiques des sondages [1].
    Du coup on se demande comment cohabitent (...)

  • Valls favori, déjà ?

    5 décembre 2016
    Manuel Valls n’était pas encore candidat à l’élection présidentielle qu’un sondage (Ifop-Journal du dimanche, 4 décembre 2016) annonçait qu’il était favori de la primaire socialiste. Devant Arnaud Montebourg, Hervé Hamon et Marie-Noelle Lienneman.
    En somme en scindant ses adversaires en trois candidatures. Vieille ficelle de sondage qui permettait par exemple de faire, il n’y a pas si longtemps, de Olivier Besancenot la personnalité la plus populaire (...)

Voir les articles plus anciens

2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009