observatoire des sondages

L’opinion « ça se travaille »

L’opinion publique n’est pas une ressource naturelle que l’on pourrait extraire des individus, à l’image des matières premières, à la seule condition de disposer des moyens pour les interroger, mais un produit. Il s’agira dans cette rubrique d’identifier et d’analyser les relations, qui participent de cette fabrique, entre ceux qui parlent, ceux qui paient et ceux qui possèdent.

  • Des sondeurs contents d’eux mêmes face à la critique

    1er mai
    On ne pouvait douter que les sondeurs manifesteraient bruyamment leur autosatisfaction devant les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. C’est d’ailleurs une profession portée à l’autocélébration. Ils ont pour cela les plateaux de télévision grands ouverts où ils viennent déverser la vacuité de leur pensée.
    Ils ont deux raisons à cela :
    la demande médiatique est telle qu’il faut bien trouver des clients pour remplir les écrans. Les (...)

  • Autosatisfecit de sondeur

    24 avril
    C’est peu dire qu’on s’y attendait. Après avoir répété à tort et travers pendant des mois que les sondages ne sont pas une prévision, et quelques heures encore avant le scrutin que tout était encore possible, les sondeurs pouvaient dès la publication des premières estimations exprimer leur soulagement et retrouver un peu d’assurance. Finies les justifications dilatoires, le temps d’afficher sa satisfaction était, enfin, arrivé, à l’image du directeur (...)

  • Misère de la “philosophie” : imagine-t-on Platon commenter un sondage ?

    12 avril
    Les sondeurs, les journalistes et les politiques fournissent les plus gros contingents à la "communauté" des doxosophes, terme par lequel Platon désignait les savants apparents et autres sophistes, des pseudo-philosophes en somme. On trouve toujours cependant dans les rangs de ces colporteurs de “l’opinion” (doxa), de la parole du peuple, de l’électeur, qui, faut-il les en croire, leur parle (de tout et tout le temps) des universitaires (...)

  • Le peuple du Trocadéro : la radicalisation des seniors

    6 mars
    L’élection présidentielle a pris un tour tragicomique et inquiétant. L’appel au peuple du candidat Fillon, pour reprendre le nom du mouvement du général Boulanger, a forcément donné lieu à dénombrement. A quel niveau un rassemblement improvisé est-il réussi ?
    Les organisateurs ont décrété qu’il fallait environ 40 000 personnes. La police a évalué le rassemblement à 35 à 40 0000 personnes. Il n’en fallait pas plus pour invoquer le “peuple”. Quelques (...)

  • Entre amis : la commission, les sondeurs...et Emmanuel Macron

    27 janvier
    Le 13 décembre 2016, la commission des sondages publiait un court bilan de son activité pour les années 2015 et 2016. On sait que son contrôle est non seulement rare mais pas sévère pour ne pas dire qu’il est inexistant. Pourtant, ce dernier rapport marque encore plus de bienveillance, si cela était possible, envers les sondeurs. Sur un point particulièrement sensible en matière électorale : les hypothèses de second tour sans rapport avec les (...)

Voir les articles plus anciens

2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009