observatoire des sondages

Intentions de vote (1er tour) : un bilan sans commentaire

mercredi 18 mars 2020

Notre tableau comparatif a été établi à partir des notices détaillées transmises à la commission des sondages du 1er au 13 mars 2020 et aux résultats définitifs publiés par le ministère de l’Intérieur [1]. Complété par quelques intentions de vote également publiés dans la presse mais que les sondeurs n’ont manifestement pas jugé utiles de transmettre à la dite commission comme la loi les y oblige pourtant. Plus les mesures effectuées s’éloignent de la date du scrutin moins elles présentent d’intérêt, n’ont que peu ou pas de valeur sauf à croire que les humains pensent tout au long de l’année, sérieusement du moins, aux élections et à la « couleur » de leurs prochains bulletins. La réalité des votes est suffisamment cruelle pour l’industrie de la prévision électorale, pour ne pas vouloir l’accabler davantage en remontant au-delà (à quelques exceptions près) des 15 jours précédant le scrutin.

NB : Pour Lyon, Marseille et Paris, le ou la maire n’est pas élue au suffrage universel direct. Les sondages ne sont que des bricolages, les résultats finaux sont ceux publiés par la presse mais ne procèdent que des votes effectifs exprimés dans chaque arrondissement pour chaque liste en lice soutenue par les prétendants à la tête de la mairie. (cliquer sur chaque vignette et faire un clique droit pour zoomer )

JPEG - 290.9 ko
JPEG - 540.9 ko
JPEG - 534.1 ko

Lire aussi

  • Comment fabriquer une surprise électorale ?

    12 mars 2020

    Les élections municipales se suivent et se ressemblent. Les biais affectant les sondages d’intention de vote pour le scrutin de 2020 sont exactement les mêmes que ceux de 2014. Au premier rang (...)