observatoire des sondages

Actualité

  • Misère de la politologie (suite... sans fin)

    20 mars
    Le suivi de la campagne électorale par l’association Le Monde, Sciences-Po et Ipsos, a donné lieu à la publication d’une nouvelle vague de résultats d’intentions de vote où l’importance des indécis est mise en exergue (Le Monde, 18 mars 2017).
    Il est toujours intéressant de savoir que les sondages servent aujourd’hui à mettre en valeur ceux qui "ne savent pas” ou qui n’ont pas une opinion bien établie. Le plus piquant dans cette "affaire" ne semble (...)

  • Aux Pays-Bas comme ailleurs, « les sondages ne peuvent pas se tromper »

    17 mars
    Les promesses de victoire des sondeurs néerlandais à Geert Wilders ont fait long feu. En obtenant 13,1% des voix lors des législatives du 15 mars 2017 le leader d’extrême droite (PVV) a été nettement devancé par son adversaire du parti libéral, l’actuel Premier ministre Mark Rutte (VVD), 21,3%. Soit respectivement 20 sièges pour le PVV et 33 pour le VVD. Une nouvelle déconvenue pour la profession de sondeur ?
    Depuis la fin du mois de janvier le (...)

  • Législatives aux Pays-Bas : quand la presse parie sur un nouveau fiasco sondagier

    15 mars
    Les fiascos répétés des sondages à travers le monde n’ont manifestement pas incité les journalistes à réduire, à défaut de la stopper, leur consommation. Exit le Brexit, les élections US, les primaires de la droite ou de la gauche ?
    Pas totalement. Annoncé tout au long de l’année 2016 comme le grand gagnant des législatives néerlandaises du 15 mars 2017, le dirigeant du PVV, Geert Wilders, ne serait plus, selon les sondages parus récemment, en mesure de (...)

  • Epiménide le crétois

    15 mars
    On rappellera à tout hasard l’aporie d’Epiménide :
    Epiménide dit que les Crétois sont des menteurs
    Epiménide est crétois
    On peut se demander si les journalistes ne sont pas systématiquement dans la même situation qu’Epiménide dès lors qu’ils parlent de sondages. Ainsi, dans Libération le rédacteur en chef adjoint du service France écrit dans un édito titré : « les sondages miroir des indécis » :
    « si aujourd’hui beaucoup d’électeurs de gauche (...)

  • François Hollande en sondeur et critique

    9 mars
    Amateur de confidences, François Hollande vient de livrer cette évaluation peu banale pour un Président de la République sur le score du FN : Les sondages sous-estimeraient les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen [1].
    Comment le juge-t-il ? En prenant connaissance des chiffres des sondages bien sûr. Comment conclut-il à une sous-estimation ? Les entreprises de sondages ne donnant pas leurs redressements, il faut croire que c’est une (...)

  • Fillon président ? L’hypothèse impossible

    9 mars
    L’un après l’autre les sondeurs décident de passer outre l’interdiction de publier des seconds tours impossibles, en l’espèce une confrontation François Fillon/Marine Le Pen à l’élection présidentielle, se soldant par la victoire du premier. Façon de « nourrir » la détermination du candidat LR et de ses soutiens ?
    Après l’Ifop, Opinionway, Elabe, c’est au tour de Ipsos de prédire la victoire François Fillon face à Marine Le Pen (cf. Le Monde 9 mars 2017). (...)

  • Présidentielle 2017 : le premier sondage avec de “vrais” candidats... ou presque

    3 février
    A deux mois de l’élection présidentielle le premier sondage d’intentions de vote avec des candidats « réels » (déclarés ou investis) a été publié (Elabe-Les Echos-Radio Classique, 1 février 2017). Soumettant aux sondés une configuration proche de celle qui devrait être celle du premier tour...ou presque.
    En pleine « affaire Fillon » la candidature de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, annoncé il y a peu comme le favori, voire comme le futur (...)

  • Un moratoire du Monde

    21 janvier
    Le Monde a renoncé à publier des sondages sur la primaire PS. On l’apprend quasiment par raccroc de la plume du médiateur qui répond ainsi à des lecteurs s’étonnant de cette absence (Le Monde, 20 janvier 2017).
    Qu’on ne s’y méprenne pas, ce n’est pas à la suite des fiascos des sondages dont sont seuls évoqués le Brexit et l’élection de Donald Trump, ce n’est pas non plus à la suite de la décision du Parisien de renoncer aux sondages électoraux ni de la (...)

  • Même Jean-Luc Mélenchon

    5 janvier
    On avait connu Jean-Luc Mélenchon circonspect sur les sondages. Mais il faut croire que les candidats ne peuvent se permettre les lucidités intellectuelles quand ils sont en campagne. Et si les sondages ne valent rien quand ils ne sont pas bons, pourquoi s’en priver s’ils sont favorables ? Et de s’emparer alors des méthodes qu’on est prompt à moquer chez les autres.
    Ainsi l’ironie de la déclaration de Jean-Luc Mélenchon sur l’utilité d’un candidat (...)

  • Aucun sondage politique le temps d’une campagne pour Le Parisien

    3 janvier
    Le directeur des rédactions du Parisien/Aujourd’hui en France Stéphane Albouy a annoncé mardi sur France Inter que le quotidien ne commanderait plus de sondages politiques, une « pause » pendant la campagne pour « se concentrer sur le journalisme de terrain » (AFP, 3 janvier 2017).
    A coup sûr, ce n’est pas « une information comme une autre » comme on le dit si souvent à propos des sondages, ce renoncement partiel - le Parisien ne commande plus de sondages (...)

Voir les articles plus anciens

2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010 2009