observatoire des sondages

Perles d’experts

mardi 16 mars 2010

- Marc Voinchet : "C’est un luxe de riche l’abstention ?"
- Olivier Duhamel : « C’est un luxe de riche il n’y a aucun doute, oui ». (Les matins de France Culture, 15 mars 2010).


- Gérard Grunberg : « Les électeurs, ils votent quand vraiment ils savent pour quoi ». (Les matins de France Culture, 15 mars 2010).


- Corentin Chauvel : "Est-ce que ces résultats sont alors un message adressé à Nicolas Sarkozy ?"
- Stéphane Rozès : "Oui, mais ce n’est pas un vote sanction. Il s’agit plutôt d’une abstention-sanction contre Nicolas Sarkozy, comme aux dernières municipales". (20 minutes, 15 mars 2010).


- Dominique Reynié : "Il y a une situation que je trouve passionnante depuis hier soir c’est qu’un argument intellectuellement vrai, c’est à dire le niveau d’abstention est si élevé que cela change l’interprétation du scrutin, quand il est politiquement utilisé finit par ne plus être entendu alors qu’il reste intellectuellement vrai". (C dans l’air France 5, 15 mars 2010).


- Roland Cayrol : "Les documents électoraux que l’on reçoit à domicile, les professions de foi, ça pèse, beaucoup plus que les sondages d’après les gens, sur leurs décisions. C’est très difficile de dire soi même par quoi on est influencé, mais c’est en tout cas le sentiment qu’ont les gens". (C dans l’air France 5, 12 mars 2010)

Lire aussi

  • Crise du journalisme : « Recherche sondage désespéremment »

    4 juin 2018

    Pourquoi les sondages n’ont-il pas encore enregistré les humeurs frondeuses de la « jeunesse » s’interroge (sérieusement ?) le quotidien Le Monde qui a cru percevoir ici ou là quelques signes (...)

  • Vieillesse et doxosophie : le double naufrage

    18 février 2018

    Politologue-sondeur à la retraite, Roland Cayrol hante toujours autant les plateaux de télévision. Malgré le nombre d’années sa détermination à faire du café commerce la Maison des Sciences de l’Homme (...)

  • L’effet Johnny...

    13 décembre 2017

    Emmanuel Macron est toujours majoritairement impopulaire auprès des personnes sondées par les entreprises de sondages.
    Cette impopularité tend cependant à se réduire lentement mais surement (...)