observatoire des sondages

Si Versailles m’était conté (suite et fin)

lundi 21 juin 2010

- Libération : L’opinion, l’avez-vous rencontrée ?
- Jean-Jacques Aillagon : "Oui"

(Libération, 18 juin 2010)

Une partie de la presse parisienne, aguichée sans doute par les fastes de la communication institutionnelle, n’a su résister à l’invitation de participer aux Entretiens du jeu de paume lancée par le président de l’établissement public du château de Versailles, dont on ne savait pas par ailleurs qu’il avait des compétences en matière d’analyse de l’« opinion publique ». On la comprend. Point positif de ces journées de recueil de poncifs qui font rire tous les scientifiques, pour paraître, Versailles était le bon choix.

Lire aussi

  • Crise du journalisme : « Recherche sondage désespéremment »

    4 juin 2018

    Pourquoi les sondages n’ont-il pas encore enregistré les humeurs frondeuses de la « jeunesse » s’interroge (sérieusement ?) le quotidien Le Monde qui a cru percevoir ici ou là quelques signes (...)

  • Vieillesse et doxosophie : le double naufrage

    18 février 2018

    Politologue-sondeur à la retraite, Roland Cayrol hante toujours autant les plateaux de télévision. Malgré le nombre d’années sa détermination à faire du café commerce la Maison des Sciences de l’Homme (...)

  • L’effet Johnny...

    13 décembre 2017

    Emmanuel Macron est toujours majoritairement impopulaire auprès des personnes sondées par les entreprises de sondages.
    Cette impopularité tend cependant à se réduire lentement mais surement (...)