observatoire des sondages

Le culte des sondages fait-il perdre la raison ?

vendredi 14 avril 2017

Ne disposant d’aucune information supplémentaire nous nous contenterons de diagnostiquer à propos du sujet ci-dessous une faiblesse intellectuelle momentanée, liée sans doute à une campagne présidentielle trop longue. Nous ne serions cependant que trop recommander au service politique d’Europe 1 d’éviter d’exposer trop longuement ses journalistes aux sondages puisque cela semble affecter leur faculté de raisonnement la plus élémentaire.

Vu sur le site internet d’Europe 1 à propos de la « fiabilité des sondages »

JPEG - 233.5 ko

- Question : comment établir une « tendance » et a fortiori l’évaluer, si comme nous l’affirme explicitement ce journaliste il n’est nul besoin de « photo » ni de chiffre ?

Lire aussi

  • « La justice contre les sondages »

    23 mars 2013

    Patrick Balkany (député, maire de Levallois-Perret, UMP) à propos de la mise en examen pour abus de faiblesse dans l’affaire Bettencourt de Nicolas Sarkozy, ancien président de la République : « Un (...)

  • Deux petits commandements pour défendre les sondages bidons

    15 mars 2012

    1. Les sondeurs sont forcément neutres
    Yves Calvi (France 5) : « Les instituts de sondage, comme les journaux, sont-ils de droite (IFOP et CSA) et de gauche (Ipsos et BVA) ? Est-ce que ces (...)

  • Nicolas Sarkozy et « l’art d’avoir toujours raison »

    27 octobre 2011

    Nicolas Sarkozy (à propos de l’élection présidentielle de 2012 et des sondages d’opinion qui lui sont défavorables) : « Neuf fois et demie sur dix , les sondages se trompent », (Le Figaro, 18 octobre (...)