observatoire des sondages

Deux petits commandements pour défendre les sondages bidons

jeudi 15 mars 2012

- 1. Les sondeurs sont forcément neutres

- Yves Calvi (France 5) : « Les instituts de sondage, comme les journaux, sont-ils de droite (IFOP et CSA) et de gauche (Ipsos et BVA) ? Est-ce que ces familiarités avec des familles politiques, cela a un sens ? »

- Roland Cayrol (CETAN) : « C’est purement et simplement complètement idiot ».

- Yves Calvi : « l’Ifop appartient à Madame Parisot qui est aussi présidente du Medef. Les gens ne sont pas idiots, est-ce que ça peut influer d’une quelconque façon sur la teneur et la qualité du travail ».

- Roland Cayrol : « Les professeurs sont payés par le ministre de l’Education nationale, est-ce qu’ils sont UMP ? »

- 2. Il ne faut pas parler des sondages dont les résultats ne plaisent pas

- Yves Calvi : « Est-ce que vous diriez que le siphonnage a commencé ? »

- Roland Cayrol : « D’abord il ne faut pas d’affolement. Un sondage ne fait pas le printemps. On a déjà une livraison nouvelle de la Sofres qui ne donne pas tout fait les mêmes résultats ».

- Yves Calvi : « Ho ben non ! Vous me cassez mon effet ! »

- Roland Cayrol : « Alors je n’en parlerai pas ! »

(Extrait de « ça bouge dans la campagne », C dans l’air, France5, 13 mars 2012.)

Lire aussi

  • La commission des sondages ouvre-t-elle son courrier ?

    24 février 2017

    Tous les sondeurs sont tenus par la loi de faire parvenir une notice détaillée de leurs sondages (en rapport direct ou indirect avec une élection) à la commission des sondages qui les publie sur son (...)

  • Nicolas Sarkozy contre les sondages

    3 avril 2016

    Incroyable ou presque : Nicolas Sarkozy ne croit pas que les sondages reflètent l’humeur « réelle du pays » (Le Monde, 2 avril 2016).
    Pire, il assure encore que « si on gouvernait la France avec les (...)

  • Des économistes qui se prennent pour des cartomanciennes

    9 mars 2012

    Au moins les sondeurs ne prétendent-ils pas faire des prédictions. Sans bouder rétrospectivement leur plaisir si leurs chiffres d’intention de vote ne sont pas éloignés des résultats réels. Ils savent (...)