observatoire des sondages

Le Premier ministre des sondages

mardi 1er avril 2014

Panique à bord. Après la déroute des élections municipales, le remaniement ministériel s’est fait dans l’urgence. Pas forcément les meilleures conditions pour penser. Le choix du Premier ministre s’est donc porté sur Manuel Valls, le favori des sondages, c’est à dire l’homme le plus populaire de la majorité. Nous avons dit plusieurs fois, ici même, l’artificialité des mesures de popularité qui additionnent les faveurs des partisans (les plus à droite des socialistes) et des opposants (les plus à gauche) [1]. Pour un Président affectant de se moquer des sondages....Cela ne suffit donc pas : il faut les comprendre. Un travail collectif des têtes (peu) pensantes de l’Élysée. Et comme nous l’avons plusieurs fois écrit (encore), la popularité fondra comme neige au soleil [2]. Le Premier ministre sera tout nu. Les autres ?

Lire aussi

  • Les esprits s’échauffent

    12 avril 2017

    A l’approche du premier tour de scrutin les supputations sondagières prennent une tournure délirante.
    Les scores d’intention de vote qu’attribuent depuis quelques semaines les sondeurs à Jean-luc (...)

  • Hollande candidat ?

    23 décembre 2016

    Il y avait bien des raisons pour que le renoncement de François Hollande à la candidature présidentielle provoque une hausse de popularité. Il réunissait en effet ceux qui le soutenaient envers et (...)