observatoire des sondages

Le Premier ministre des sondages

mardi 1er avril 2014

Panique à bord. Après la déroute des élections municipales, le remaniement ministériel s’est fait dans l’urgence. Pas forcément les meilleures conditions pour penser. Le choix du Premier ministre s’est donc porté sur Manuel Valls, le favori des sondages, c’est à dire l’homme le plus populaire de la majorité. Nous avons dit plusieurs fois, ici même, l’artificialité des mesures de popularité qui additionnent les faveurs des partisans (les plus à droite des socialistes) et des opposants (les plus à gauche) [1]. Pour un Président affectant de se moquer des sondages....Cela ne suffit donc pas : il faut les comprendre. Un travail collectif des têtes (peu) pensantes de l’Élysée. Et comme nous l’avons plusieurs fois écrit (encore), la popularité fondra comme neige au soleil [2]. Le Premier ministre sera tout nu. Les autres ?

Lire aussi

  • Les sondeurs et la post-vérité

    4 avril 2019

    L’activité de sondeurs est-elle une activité de menteurs ? C’est la question que l’on peut se poser suite à la brève interview diffusée le 2 avril 2019 dans l’émission « Quotidien » animée par Yann Barthès (...)

  • Odoxa, sondeur, pompier-pyromane : la violence comme gage de popularité

    6 janvier 2018

    On sait que la notoriété est une donnée essentielle pour tous les professionnels de la politique. On sait également depuis Erostrate, brûlant du désir de devenir illustre, et qui pour se faire incendia (...)