observatoire des sondages

Procès Latouche/Fiducial vs Alain Garrigou/Observatoire des sondages

mardi 23 décembre 2014

Le procès intenté par Christian Latouche et Fiducial à Alain Garrigou et à l’Observatoire des sondages a eu lieu le 18 décembre 2014 devant la 17e chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris. Rappelons que la plainte pour diffamation concernait un passage de l’article « La deuxième mort de l’Ifop », publié le 17 mars 2012 en pleine campagne électorale.

- « Le rolling poll du 16 mars 2012, réalisé par l’Ifop et Fiducial est donc une sondage payé par l’entreprise de la présidente du MEDEF et un grand groupe d’expertise comptable dirigé lui par Christian Latouche dont les affinités idéologiques avec l’extrême droite sont bien connues ».

- « Spécialiste du conseil juridique et financier aux entreprises, le groupe Fiducial paye également les sondages Opinionway, dont la dernière livraison annonce Nicolas Sarkozy à égalité au premier tour de la présidentielle avec François Hollande avec 27,5 % d’intentions de vote (Opinionway-Fiducial-Le Figaro-LCI, 16 mars 2012) ».

Un passage pour deux imputations. En cours d’audience, les parties civiles ont abandonné la première comme le substitut du procureur n’a pas manqué de s’en étonner. La deuxième phrase restait donc le seul motif d’atteinte à l’honneur soit :

- « Spécialiste du conseil juridique et financier aux entreprises, le groupe Fiducial paye également les sondages Opinionway, dont la dernière livraison annonce Nicolas Sarkozy à égalité au premier tour de la présidentielle avec François Hollande avec 27,5 % d’intentions de vote (Opinionway-Fiducial-Le Figaro-LCI, 16 mars 2012).

Un simple constat factuel dont la preuve matérielle a été déposée devant le tribunal.

Conclusion : on peut donc être mis en examen pour avoir écrit et publié une telle phrase.

PS : Un compte rendu du procès sera bientôt publié sur le site de l’Observatoire des Sondages.

Lire aussi

  • L’Observatoire dans la campagne présidentielle

    27 février 2017

    Il va de soi que les élections présidentielles demandent une surveillance plus assidue de l’Observatoire des sondages à la fois par la multiplication des sondages publiés et par l’importance qu’ils (...)