observatoire des sondages

Au Brésil aussi les sondeurs se trompent

jeudi 7 octobre 2010

La candidate du Parti des Travailleurs (parti du président sortant Lula da Silva), Dilma Rousseff, a obtenu 46,9% des suffrages exprimés lors du premier tour de l’élection présidentielle brésilienne qui a eu lieu le dimanche 3 octobre 2010. Les entreprises de sondage du pays avaient pourtant pronostiqué son élection dès le premier tour. Le jour même du scrutin, un sondage « sortie des urnes », réputé plus fiable, réalisé par Ibope et diffusé par la chaîne GloboNews, la donnait élue avec 51% des voix, indiquant toutefois une marge d’erreur de 2%.

Voilà une nouvelle qui devrait rassurer les sondeurs français. Ils ne sont plus seuls au monde. Au Brésil aussi les sondeurs se trompent.

Lire aussi

  • Une fumisterie politologique « est-elle une information comme une autre » ?

    19 mars 2024

    Devenu en deux décennies à peine l’épouvantail de la vie politique française, le FN rebaptisé RN n’en finit plus d’obséder et d’exciter sondeurs et journalistes. On ne compte plus les prédictions de (...)

  • Qui croire ?

    6 mars 2024

    Sud-ouest et le Huffingtonpost se sont unis, bien involontairement certes, pour offrir l’un des grands classiques des sondages et autres baromètres de popularité : l’un et son contraire. Pour (...)