observatoire des sondages

Cure d’amaigrissement

vendredi 14 septembre 2012

Les sondages s’effectuent maintenant souvent sur des populations de 400 à 500 personnes, or les résultats sont publiés sans sourciller dans la presse.

Quelques exemples récents

- Havas Media, « Unplugged » : La France des déconnectés (12 septembre 2012). Echantillon : 412 personnes.
- Ipsos-Secours Catholique, Les enfants et la pauvreté (3 septembre 2012). Echantillon 500 (des enfants âgés de 8 à 14 ans interrogés par internet).
- Ifop-Atlantico, La personnalité préférée pour diriger l’UMP (31 août 2012). Echantillon : 409 (sympathisants UMP)
.

Aucun commentaire ne semble s’en émouvoir. La difficulté à trouver des sondés s’accentuant, on attend donc le franchissement imminent du seuil des 400 personnes. La performance devrait arriver très vite. Quelqu’un s’en émouvra-t-il ?

Lire aussi

  • « Tenue correcte exigée » : l’Ifop s’essaye au « prêt-à-porter »

    3 octobre 2020

    La tenue vestimentaire des jeunes, au collège et au lycée, n’est à l’évidence pas un sujet aussi dramatique que les viols ou les meurtres qui échappent rarement au sensationnalisme médiatique. Il n’en (...)

  • Les pousse-au-crime et la peine de mort

    2 octobre 2020

    On connait le goût des sondeurs pour la provocation, les sondages pousse-au-crime, sur des sujets délicats et sensibles, publiés le plus souvent opportunément lors d’événements ou faits divers (...)

  • Votre opinion ? Qui cela intéresse-t-il ?

    3 août 2020

    Les vieilles ficelles ne meurent jamais. Il y a de la fatigue dans l’air des médias où l’on aimerait passer à autre chose. Le covid 19, cela dure. Et quand on ne sait pas trop quoi dire, on fait un (...)