observatoire des sondagesobservatoire des sondages

« Il n’y a pas d’Opiniongate »

samedi 6 février 2010

Dans le procès intenté par monsieur Patrick Buisson au magazine Marianne, vendredi 5 février 2010, l’avocat du conseiller ès sondages de Nicolas Sarkozy, maitre Goldnadel, a soutenu : « il n’y a pas d’Opiniongate ». Manière de dire que l’Elysée n’a rien à cacher en matière de sondages comme tout le monde le sait. Sans le vouloir l’avocat répétait une célèbre formule du président du Conseil Méline en 1898 : « il n’y pas d’affaire Dreyfus ».

Lire aussi

  • Opiniongate : les sondages disparus

    29 mars 2013

    L’Elysée tardait à communiquer les sondages commandés en 2011 et 2012. Qu’après avoir dû sur décision du Tribunal administratif de Paris livrer à Raymond Avrillier, les derniers sondages de l’ère Sarkozy (...)

  • Opiniongate : 3 ans

    16 octobre 2012

    Le dépouillement des documents obtenus par Raymond Avrillier sur les sondages de l’Elysée a nourri une relance de l’Opiniongate avec la publication d’enquêtes du journal Le Monde (11 octobre 2012) et (...)

  • Opiniongate : non rebondissement

    9 novembre 2011

    Quelques jours après la publication du rapport de la Cour des comptes sur les gaspillages du SIG et des ministères en matière de sondages et de communication, un non rebondissement de l’Opiniongate (...)