observatoire des sondages

« Il n’y a pas d’Opiniongate »

samedi 6 février 2010

Dans le procès intenté par monsieur Patrick Buisson au magazine Marianne, vendredi 5 février 2010, l’avocat du conseiller ès sondages de Nicolas Sarkozy, maitre Goldnadel, a soutenu : « il n’y a pas d’Opiniongate ». Manière de dire que l’Elysée n’a rien à cacher en matière de sondages comme tout le monde le sait. Sans le vouloir l’avocat répétait une célèbre formule du président du Conseil Méline en 1898 : « il n’y pas d’affaire Dreyfus ».

Lire aussi

  • Opiniongate : 3 ans

    16 octobre 2012

    Le dépouillement des documents obtenus par Raymond Avrillier sur les sondages de l’Elysée a nourri une relance de l’Opiniongate avec la publication d’enquêtes du journal Le Monde (11 octobre 2012) et (...)

  • Le temps des procès : OpinionGate (17)

    18 février 2010

    Les sondeurs l’ont répété à satiété depuis George H. Gallup : les sondages contribuent à la démocratie. Cette croyance est tellement partagée qu’elle leur tient lieu de bonne conscience. Depuis (...)

  • Les instituts de sondages accusés de mensonge : OpinionGate (14)

    30 novembre 2009

    A deux reprises, Monsieur Patrick Buisson a défini le travail des instituts de sondage pour sa société Publifact comme celui de « sous-traitants techniques » (Libération, 13 novembre 2009 et Le Monde, (...)