observatoire des sondages

L’opinion publique, ça s’achète

lundi 6 septembre 2010

On ne signalera jamais assez les différents biais qui disqualifient les études en ligne au premier plan desquels la rémunération des opinions, devenues des marchandises que les entreprises de sondage achètent et revendent, ou échangent. Pièce à conviction : la page récompense (rewards) du site de la société Harris interactive (pour visualiser, cliquer sur la vignette ci-dessous).

JPEG - 180.7 ko
Rémunération des sondages en ligne Harris Interactive

Lire aussi

  • Sondages pousse-au-crime (I) : Rumeurs et coronavirus

    17 février 2020

    Les sondages sur tout et n’importe quoi existent depuis « toujours ». Leur immixtion dans l’espace public a longtemps concerné la vie politique et les élections. Ce temps semble définitivement révolu. (...)

  • Dry January : l’ivresse sondagière des addictologues

    11 février 2020

    La campagne française du « dry january », opération marketing prônant l’abstinence en matière de consommation d’alcool pendant le mois suivant le réveillon du nouvel an a cessé, comme son nom le laissait (...)

  • Les sondages et les « gilets jaunes »

    6 décembre 2018

    Avec le mouvement des gilets jaunes comme avec les mouvements sociaux précédents, le succès du mouvement est couramment relié au soutien des Français. Du moins les médias l’affirment-ils au fil des (...)