observatoire des sondages

L’opinion publique, ça s’achète

lundi 6 septembre 2010

On ne signalera jamais assez les différents biais qui disqualifient les études en ligne au premier plan desquels la rémunération des opinions, devenues des marchandises que les entreprises de sondage achètent et revendent, ou échangent. Pièce à conviction : la page récompense (rewards) du site de la société Harris interactive (pour visualiser, cliquer sur la vignette ci-dessous).

JPEG - 180.7 ko
Rémunération des sondages en ligne Harris Interactive

Lire aussi

  • On n’est jamais mieux servi que par soi-même

    1er avril 2019

    Ceci n’est pas un poisson d’avril.
    La France insoumise a décidé de franchir le pas des sondages qui ne lui plaisaient pas en devenant elle-même sondeuse.
    Si la critique politique des sondages se (...)

  • Les sondages et les « gilets jaunes »

    6 décembre 2018

    Avec le mouvement des gilets jaunes comme avec les mouvements sociaux précédents, le succès du mouvement est couramment relié au soutien des Français. Du moins les médias l’affirment-ils au fil des (...)

  • Réforme de la SNCF : le pour, le contre, et le pour et contre

    28 février 2018

    Les qualités principales des « enquêtes » en ligne sont, pour les sondeurs, leur rapidité de réalisation et leur faible coût de revient. Une aubaine pour les chaines d’info en continu qui en usent et (...)