observatoire des sondages

Les sondages ne font pas l’unanimité

dimanche 17 novembre 2013

L’AFP, toujours prompte à répandre les métastases sondagières, diffuse un sondage BVA-Le Parisien (16 novembre 2013) assurant que « Martine Aubry ne fait pas l’unanimité » [1]. Comprendre pour devenir premier ministre puisque les jeux de rumeur médiatique sont focalisés aujourd’hui sur cette éventualité. Demain sur quelle autre ? Non seulement, les sondeurs nous égrènent les records d’impopularité pour les gouvernants depuis quelques années, à un rythme en constante accélération depuis un an, mais ils soumettent au même jeu ceux ou celles qui pourraient éventuellement accéder au pouvoir. Qui pourra demain bénéficier de l’unanimité ? Rêve anarchiste ? A moins que nous n’ayons justement trouvé un Dieu et un maître.


[1Le titre de la dépêche de l’AFP a été remplacé dans l’après-midi par une petite majorité des Français ont une mauvaise opinion de Martine Aubry.

Lire aussi

  • « Liberté de la presse » : quand les sondages décident de la liste des invités

    4 avril 2019

    Le désintérêt croissant depuis la première élection en 1979 pour le scrutin européen n’a pas dissuadé la radio-télévision publique française avant le début de la campagne officielle, fixée au 13 mai 2019, (...)

  • Sondages d’été

    8 août 2013

    Dans une presse en mal d’actualité et soucieuse de distraire, les sondages d’été ont pris leur place au même titre que les régimes pour maigrir, les précautions pour bronzer ou les recettes de salades (...)

  • Les sondages font le spectacle

    7 juillet 2013

    On croyait Nicolas Sarkozy « en hausse », en tout cas très populaire chez les sympathisants UMP (CSA-Atlantico, 4 juillet). Patatras ! Un sondage Ifop-JDD nous assure que trois Français sur cinq lui (...)