observatoire des sondages

Nicolas Sarkozy à l’origine de la découverte d’une nouvelle loi scientifique

lundi 28 février 2011

Une nouvelle loi scientifique vient de naître. Aurait-on pu imaginer qu’une succession addictive d’erreurs puisse engendrer une vérité ?

Grâce aux sondages politiques nous savons que les sondages répétés sur la popularité ou sur les intentions de vote, tout aussi biaisés et peu fiables les uns que les autres, mais convergents dans la même direction, c’est à dire la popularité calamiteuse de Nicolas Sarkozy et les intentions de vote désastreuses pour la présidentielle de 2012, ont fini par engendrer la croyance unanime dans la fiabilité de la définition de la situation et du pronostic, car chacun sait selon le théorème de Thomas que :

« if men define situations as real, they are real in their consequences » [1]


[1Thomas, W.I., and Dorothy Swaine Thomas, The Child in America : Behavior Problems and Programs, Knopf., 1928 , p. 572. Voir également Robert K. Merton, « The Thomas Theorem and The Matthew Effect », Social Forces, 74 (2), décembre 1995, p. 379-424.

Lire aussi

  • Grèves : le tribunal de l’opinion ?

    5 avril 2018

    Les commentaires de presse l’affirment unanimement : le sort de la grève des cheminots va se jouer devant l’opinion. Ils l’affirment d’autant plus surement qu’ils disent aussi que ce sont les acteurs (...)

  • La crise de foi de Nicolas Sarkozy

    10 octobre 2016

    Nicolas Sarkozy ne croit pas aux sondages et pour qu’on ne s’y trompe pas, il le dit tous les jours.
    Les journalistes l’y poussent en rappelant - pernicieusement ? - ses mauvais résultats. (...)

  • La « retraite » de Nicolas Sarkozy

    9 septembre 2013

    Depuis le retrait de la vie politique, annoncée avant sa défaite, Nicolas Sarkozy n’a cessé d’occuper la presse. Le sujet ? Déjà le retour. Dans cette affaire les sondages ne sont pas en reste. On sait (...)