observatoire des sondages

Notice détaillée intempestive

mardi 17 novembre 2009

La mention « notice détaillée disponible auprès de la commission des sondages » accolée à des sondages qui ne sont pas soumis à cette obligation, de toute façon, non exécutée, ne devrait plus figurer au bas des articles de presse. Après avoir obtenu de la commission des sondages l’indication selon laquelle il s’agissait d’un "copier-coller", nous croyons en avoir localisé la source. L’Agence France Presse a ainsi pris note de nos remarques dans un courrier électronique daté du 13 octobre 2009 : "Merci d’avoir attiré notre attention sur cette erreur". Dont acte.

Lire aussi

  • Emmanuel Macron au doigt mouillé ?

    14 avril 2017

    On le sait les résultats des sondages d’intention de vote sont les seuls à faire l’objet d’un redressement, autrement dit les résultats publiés ne sont pas ceux récoltés par les sondeurs, ils sont (...)

  • Opinion publique 2.0 : la nouvelle imposture

    2 avril 2017

    Si le marché de la prédiction électorale est jusqu’à présent le quasi monopole des entreprises de sondages, sauf quelques initiatives inspirées par l’économétrie, leurs échecs sur les derniers scrutins en (...)

  • Malfaçon : l’Ifop et Le Figaro montrent l’exemple

    19 octobre 2016

    Dimanche 16 octobre Le Figaro annonçait fièrement en « avant-première » les résultats d’un sondage Ifop à paraitre le lendemain : « Les Français plébiscitent les réformes ». Il s’agissait avant tout d’un push (...)