observatoire des sondages

Première intervention de la commission des sondages dans la campagne électorale

jeudi 5 avril 2012

En pleine activité, la commission des sondages vient de publier son premier communiqué de l’année 2012 (28 mars 2012) pour faire ses recommandations : rappeler quels sont les sondages concernés par la loi de 1977, recommander la prudence d’interprétation et refuser à certains sondages par internet l’appellation de sondages car non représentatifs. Il s’agit en fait des « votes de paille » mais la recommandation a été si floue que la commission a cru nécessaire de publier des précisions à la suite de « certaines interprétations erronées » (29 mars 2012). On peut supposer qu’à la demande de sondeurs inquiets, la commission précisait donc qu’elle ne visait pas les sondages en ligne réalisés par les sondeurs.

Contextualisation : le communiqué et sa précision suivaient la polémique sur le sondage Ifop du 12 mars sur le « croisement des courbes » effectué par téléphone et internet [1]. Sur ce bricolage, la commission n’a rien à dire...

Lire aussi

  • Un tout petit monde

    15 avril 2017

    On s’est souvent demandé comment la commission des sondages pouvait être aussi apathique. Pensez donc. Depuis sa création en 1977, pas une seule amende, pas un seul contentieux, quelques mises au (...)

  • Imperturbable commission des sondages

    27 décembre 2016

    La commission des sondages ne produit pas tant de rapports d’activité pour qu’on ne signale pas l’édition du dernier. D’autant plus que la presse ne lui consacre pas les premiers titres comme elle le (...)

  • A quoi sert la commission des sondages ? (2)

    16 juin 2009

    Une caution d’Etat
    En même temps que la loi de 2002 supprimait l’interdiction de publier les sondages électoraux dans la semaine précédent un scrutin, et donc réduisait le contrôle de la commission des (...)