observatoire des sondages

Qu’est-ce qu’un bon « coup » ?

samedi 22 octobre 2011

- Nouvelle figure de style du travail journalistique : interroger un sondeur qui n’a pas fait de sondage.

A propos de l’irruption de Jean Luc Mélenchon dans les locaux parisiens de l’agence de notation financière Moody’s qui menace d’abaisser la note Aaa qu’elle a attribuée à la France [1] .

« Un beau « coup » selon Frédéric Dabi, directeur du département opinion publique de l’IFOP. « On est dans un tel flot d’informations, notamment avec la mort de Kadhafi, que je ne sais pas si ça va marquer l’opinion. Mais, pour les Français, c’est une agence de notation qui concentre tous les maux : elle est extra-nationale, s’immisce dans les affaires du pays et apparaît anxiogène car les gens ne savent pas ce que c’est... » , (lemonde.fr, 21 octobre 2011).

Où Frédéric Dabi a-t-il été chercher ça ?


[1Action qui s’est traduite notamment par le dépôt d’un panier rempli d’andouillettes AAAAA, AFP, 21 octobre 2011.

Lire aussi

  • L’effet Johnny...

    13 décembre 2017

    Emmanuel Macron est toujours majoritairement impopulaire auprès des personnes sondées par les entreprises de sondages.
    Cette impopularité tend cependant à se réduire lentement mais surement (...)

  • Orange ne sait plus compter

    15 avril 2017

    Ou comment l’entreprise de télécommunications pratique le « dégagisme » en virant Jean-Luc Mélenchon de la bande des quatre.
    On croirait une photo de l’ère stalinienne. Cela en toute objectivité bien (...)

  • Christophe Barbier s’en mêle, les sondeurs américains poursuivis par le mauvais sort

    12 novembre 2016

    L’éditorialiste Christophe Barbier a, on le sait, un avis sur tout, et malgré son éviction de la direction de l’Express les occasions pour le faire savoir demeurent intactes.
    Le résultat « inattendu (...)