observatoire des sondages

Quand France Inter abuse des auditeurs ensommeillés

jeudi 1er septembre 2011

Des auditeurs de France-Inter ont compris à l’écoute des explications de Thomas Legrand, le 31 août 2011 à 7h 45 du matin, que les sondeurs ne s’étaient pas trompés pour les primaires écologistes [1]. Les sondeurs ne s’expriment-ils donc pas assez pour utiliser des journalistes ?

- Thomas Legrand (extrait, à propos des critiques des sondages sur les primaires) : « Autre critique : les sondeurs se sont tous trompés sur le duel Joly-Hulot ! Sauf qu’il n’y a pas eu de sondages sur cette primaire puisque c’était une primaire de militants et de préinscrits avec 25.000 votants. Les enquêtes d’opinion réalisées n’étaient que des souhaits de victoire de l’ensemble des Français. Cela n’a rien à voir ».

- Affirmation fausse comme le montre le tableau ci-dessous [2]

Ifop [3]LH2 [4]Ifop [5]BVA [6]Ipsos [7]OpinionWay [8]Viavoice [9]
Nicolas Hulot
61%

64%
35%

51%
60%

66%
58%

77%
40%

75%
50%

42%
52%

63%
Eva Joly
30%

34%
16%

22%
28%

32%
29%

19%
23%

41%
43%

57%
26%

28%

Le pourcentage de la première ligne a été a été obtenu auprès de l’ensemble de l’échantillon, celui de la deuxième ligne auprès des « sympathisants » de Europe-Ecologie-Les Verts. Mais seul Viavoice (Libération, 20 juin 2011) a indiqué le nombre de sondés se déclarant « sympathisants » : 133.

- Le journaliste affirme aussi que les commentateurs n’auraient pas prédit la victoire de Nicolas Hulot.

- Thomas Legrand : « Cela ne remet pas en cause les sondages qui ne sont pas des projections, mais, rappelons-le, des photos d’un moment précis ».

- Nouveau démenti (extraits) :

« Nicolas Hulot va-t-il gagner la primaire écologiste ? Cette nouvelle vague du baromètre d’opinion Viavoice pour Libération révèle que le choix de l’opinion française et des sympathisants écologistes s’effectue nettement en faveur de Nicolas Hulot ». (François Miquet-Marty, Viavoice, 19 juin 2011).

« L’ancien animateur a pris une longueur d’avance sur sa rivale, en vue de la primaire écologiste, selon notre sondage Viavoice » ( Libération , 20 juin 2011).

« Nicolas Hulot prend de l’avance sur Eva Joly avant la primaire écologiste. (...) La préférence pour l’ex-animateur de TF1 est encore plus nette chez les sympathisants écologistes qui le choisissent à 63 % contre Eva Joly (28 %) [selon un sondage Viavoice] ». ( Le Monde , 20 juin 2011)

« Nicolas Hulot garde son avance dans la course à la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Selon un sondage Viavoice publié lundi dans Libération... ». (Le Figaro, 20 juin 2011).

Est-il bien honnête de proférer des contre-vérités dans une émission radiophonique matinale quand les auditeurs ne sont pas encore totalement réveillés ?


[1Le 7/9, France Inter, 31 août 2011.

[2Ce tableau a été publié une première fois le 14 juillet 2011 ici même. Il n’est manifestement pas inutile de le republier, cf. Primaires écologistes : fausse surprise.

[3Jdd, 6 février 2011, par téléphone.

[4Nouvel Observateur, 9 février 2011,
par téléphone.

[5Sud ouest dimanche, 3 avril 2011, par téléphone.

[6BVA-Orange-l’Express-France inter, 3 mai 2011, par téléphone.

[7Ipsos-Logica-Le Monde-Radio France-France Télévision, 19 mai 2011, par téléphone. Le questionnaire d’Ipsos n’opposant pas les deux personnalités, les sondés pouvaient s’exprimer en faveur de l’un et de l’autre, ce qui explique que l’addition des pourcentages puisse dépasser les 100%.

[8Metro, 14 juin 2011, par téléphone.

[9Libération, 20 juin 2011, par téléphone.

Lire aussi

  • Autosatisfecit de sondeur

    24 avril 2017

    C’est peu dire qu’on s’y attendait. Après avoir répété à tort et travers pendant des mois que les sondages ne sont pas une prévision, et quelques heures encore avant le scrutin que tout était encore (...)

  • Les sondeurs et la majorité fantôme :« les Français pensent que »...

    22 décembre 2016

    On connaît la fâcheuse propension à présenter les sondages en disant que « les Français pensent que »... Il existe un seuil implicite pour permettre aux commentateurs ce qui est au mieux une approximation (...)

  • La crise de foi de Nicolas Sarkozy

    10 octobre 2016

    Nicolas Sarkozy ne croit pas aux sondages et pour qu’on ne s’y trompe pas, il le dit tous les jours.
    Les journalistes l’y poussent en rappelant - pernicieusement ? - ses mauvais résultats. (...)