observatoire des sondages

Sondage CSA sur les retraites : Qui « commande » ?

samedi 22 mai 2010

En plein débat sur les retraites, un sondage CSA-CECOP apporte de l’eau au moulin gouvernemental, au point que la coïncidence intrigue. Selon ce sondage, publié le 18 mai 2010 dans le quotidien économique La Tribune, 66 % des "Français" jugent réel le risque de faillite du système, 64% estiment nécessaire le recul de l’âge légal de 60 à 62 ans, 57% un allongement du temps de cotisation et 50% une augmentation des cotisations. Commentaire du journal : "les Français ont pris conscience de l’urgence de la situation".

Quelques jours avant la Pentecôte, la lumière ne descend pas des cieux mais du CECOP (Centre d’Etudes et de connaissances sur l’opinion publique) entreprise fondée et dirigée par le sondeur Jérôme Jaffré, mentionnée sur la fiche technique. Il relaie le Cercle des Epargnants, présidé par le journaliste Jean Pierre Gaillard, qui est lui même une émanation du groupe d’assurances Generali. En somme, le CECOP joue le rôle d’interface entre le sondeur et le payeur. Les sondés étaient-ils informés ? Ils auraient peut-être mieux compris les formulations des questions, qu’ils soient interrogés sur leurs projets d’épargne, sur le financement des retraites, c’est à dire sur l’augmentation des cotisations, la réduction des pensions versées ou le recul de l’âge légal de la retraite, si inéluctables qu’il faudrait être sot pour discuter. Est-il nécessaire d’ajouter qu’aucune question n’évoque les taxes sur les produits de l’épargne ou du capital ou sur les profits des banques ?

Bénédiction ! Le sondage vient à point pour permettre de saluer la responsabilité des « Français résignés à travailler plus pour sauver le système ». Tant pis si 77% des sondés s’estiment mal informés y compris sur leur propre situation.

Lire aussi

  • Petite histoire des méthodes d’enquêtes par sondage

    5 mars 2015

    Contribution d’un statisticien
    Problème : comment, à partir d’un petit nombre d’individus interrogés, évaluer l’opinion d’une population ?
    En choisissant un échantillon représentatif dans la population, (...)

  • Un sondage pas si confidentiel (suite et fin)

    8 septembre 2014

    Concernant le sondage « confidentiel » publié le 2 septembre 2014 par Valeurs Actuelles et l’Opinion, selon lequel Nicolas Sarkozy était le meilleur candidat de l’UMP contre Marine Le Pen (cf. Un sondage (...)

  • Retour sur la question « qui commande ? »

    2 juin 2010

    Qui commande ? La question est suffisamment importante pour que l’identité du commanditaire doive figurer dans les fiches techniques publiées avec les résultats des sondages. Dans le cas des sondages (...)