observatoire des sondages

Sondages en tranches : l’exemple du droit de vote des étrangers

samedi 3 décembre 2011

La publication de sondages limités à une seule question, comme celui de BVA-Le Parisien du 28 novembre 2011, selon lequel « 61% des Français » sont favorables au vote des étrangers, est une pratique de plus en plus répandue. L’appellation sondage est alors mal appropriée. La question sur le droit de vote des étrangers est en effet extraite du baromètre BVA-Orange-L’Express-France Inter, publié lui le 29 novembre, dont une question - et un résultat - est confié au journal Le Parisien. Le sondage omnibus, qui regroupe des questions destinées à divers commanditaires, permet une mutualisation des coûts et même, éventuellement, d’offrir un résultat à une presse désargentée. Une bonne publicité. Quant à la qualité, elle est à l’image de l’hétérogénéité de questionnaires qui "sautent" d’un sujet à l’autre et entachent sérieusement sérieusement la cohérence et la sincérité des réponses. Ici, il fallait par exemple passer du droit de vote des étrangers au "potentiel de vote" de François Bayrou.

Lire aussi

  • Les sondages et les « gilets jaunes »

    6 décembre 2018

    Avec le mouvement des gilets jaunes comme avec les mouvements sociaux précédents, le succès du mouvement est couramment relié au soutien des Français. Du moins les médias l’affirment-ils au fil des (...)

  • Malfaçon : l’Ifop et Le Figaro montrent l’exemple

    19 octobre 2016

    Dimanche 16 octobre Le Figaro annonçait fièrement en « avant-première » les résultats d’un sondage Ifop à paraitre le lendemain : « Les Français plébiscitent les réformes ». Il s’agissait avant tout d’un push (...)

  • Retour sur les marges d’incertitude des sondages d’intention de vote de 2012

    3 janvier 2013

    Comme d’habitude les sondages de premier tour de la présidentielle de 2012 ont suscité des polémiques. Pour les entreprises de sondages comme pour beaucoup d’analystes politiques, les sondages ont été (...)