observatoire des sondages

Devinette sondagière

lundi 2 mars 2015

« Et même si, globalement, le système politique démocratique est plébiscité par 91 % des sondés, ils sont 51% à se dire favorable à « un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections ». Cette aspiration à une démocratie autoritaire et protectrice est un des effets induits par « le 11 janvier », au-delà de sa tonalité initiale ».

Qui a pu dire une telle ânerie ?

- 1 – quelqu’un qui croit ce que disent les sondages même si cela est parfaitement contradictoire car « un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections », cela s’appelle un dictateur et c’est donc le contraire d’une démocratie.

- 2 – quelqu’un qui se croit obligé de concilier deux propositions contradictoires en trouvant une sorte de compromis boiteux : une « démocratie autoritaire et protectrice ». Une démocratie sans Parlement et élections, connaissez-vous ?

- 3 – quelqu’un qui explique aux manifestants du 11 janvier que les effets induits de leur action sont l’appel à une sorte de Mussolini. Pauvres imbéciles qui n’avaient pas compris…

Pour connaître la réponse cliquer sur l’image ci-dessous

JPEG

Lire aussi

  • Reynié, Jaffré ? Quelle différence ?

    17 juin 2024

    Il est manifestement des titres ou des qualités qui ne comptent guère en comparaison de celle de doxosophe. Quand plusieurs d’entre eux sont présents sur un même plateau télé pour se répandre en (...)

  • Le drôle de féminisme de l’Ifop

    4 janvier 2023

    Après 14 ans d’existence le doute demeure un élément crucial de la veille et de la critique scientifique exercées par l’Observatoire des sondages. Il est pourtant un aspect où il est de plus en (...)

  • Le « mystère » Jean-Jacques Goldman

    3 janvier 2023

    Juillet 2004, le chanteur français de variétés Jean-Jacques Goldman annonçait la fin de sa carrière et son retrait de la scène musicale et médiatique. En dépit de quelques apparitions et contributions il (...)