observatoire des sondages

François Hollande est devenu dans les enquêtes par sondages le candidat de substitution à Dominique Strauss Kahn, dès l’élimination de ce dernier dans la course à la primaire socialiste suite à son arrestation le samedi 14 mai 2011.

- Graphiques et Tableau récapitulatifs des scores de Dominique Strauss Kahn et François Hollande [1]

JPEG - 53.9 ko
JPEG - 54.5 ko
JPEG - 36.5 ko
JPEG - 38.2 ko
JPEG - 38.7 ko
JPEG - 34.8 ko
Dominique Strauss Kahn
François Hollande
Viavoice [2]
19% (21%)

39%
4% (5%)

20%
Ifop (JDD [3],
41% (52%)

36% (47%)

41% (48%)

43% (46%)

40% (49%)

37% (41%)

38% (50%)

37% (47%)

/
7% (5%)

13% (18%)

11% (11%)

11% (11%)

15% (15%)

22% (25%)

18% (20%)

22% (23%)

41% (50%)
OpinionWay [4]
46

/

/
18%

62%

51%
CSA [5]
37%

/

/
14%

33% (42%)

34% (42%)
LH2 [6]
36%(43%)
18% (25%)
Harris Interactive [7]
34% (41%)

27% (27%)

/
24% (25%)

30% (38%)

39% (43%)

[1Scores réalisés auprès des sondés se déclarant sympathisants de gauche. Les chiffres entre parenthèses concernent les sondés se déclarant sympathisants socialistes.

[2Publiés respectivement dans Libération les 31 mars 2009, 10 mai 2011.

[3Publiés respectivement dans France Soir le 6 décembre 2010, et les 10 janvier, 28 janvier, 14 février, 3 mars, 4 avril, 19 avril, 9 mai, 23 mai 2011.

[4OpinionWay-Le Figaro-LCI-Fiducial, publiés respectivement dans Le Figaro les 15 avril, 18 mai, 17 juin 2011.

[5CSA BFM TV-20 Minutes RMC, publié respectivement les 20 janvier, 18 mai, 23 juin 2011.

[6Le Nouvel Observateur, 11 avril 2011.

[7Publiés respectivement dans Le Parisien les 16 mai, 17 mai, 28 juin 2011.

Lire aussi

  • François Hollande « vu à la télé » : un post-test en peau de chagrin

    10 novembre 2014

    La prestation de François Hollande sur TF1 regardée selon les mesures d’audience par 7,9 millions de téléspectateurs (moyenne) n’a semble-t-il « convaincu » que ceux qui l’étaient déjà. En l’occurrence (...)

  • Mesures d’impopularité

    23 mars 2013

    Il semble qu’il faille se résigner à considérer les différents baromètres et cotes de popularité comme des mesures d’impopularité des gouvernants si ce n’est de tous les acteurs politiques. Les mauvais (...)

  • Premier post-test du quinquennat

    19 novembre 2012

    Contrairement à son prédécesseur, le nouveau « locataire de l’Elysée » semble avoir renoncé aux post-tests suivant les interventions télévisées. Du moins, l’a-t-il dit en déclarant à l’occasion de la (...)