observatoire des sondages

La course de chevaux

vendredi 9 octobre 2015

« Petit miracle » de l’infographie, la chaine d’info en continu I>télé accompagne les sondages qu’elle commande à Odoxa - toutes les semaines et tout au long de l’année - d’animations visuelles rappelant les manèges de chevaux de bois. Une façon d’égayer la vacuité des propos du sondeur (Céline Bracq, ancienne journaliste de la chaine) et des trois autres invités permanents (deux publicitaires et marketeurs et un journaliste du JDD) (I-télé, émission, CQFD).

On n’avait pas besoin de cet aveu pour affirmer que les sondages transformaient la politique en course de chevaux. Comme les critiques l’ont dit depuis longtemps en soulevant d’ailleurs des protestations des sondeurs. Ils ne protestent donc plus puisque finalement, cela les amuse comme en témoigne le sourire goguenard du présentateur de l’émission.

Lire aussi

  • Emmanuel Macron au doigt mouillé ?

    14 avril 2017

    On le sait les résultats des sondages d’intention de vote sont les seuls à faire l’objet d’un redressement, autrement dit les résultats publiés ne sont pas ceux récoltés par les sondeurs, ils sont (...)

  • Opinion publique 2.0 : la nouvelle imposture

    2 avril 2017

    Si le marché de la prédiction électorale est jusqu’à présent le quasi monopole des entreprises de sondages, sauf quelques initiatives inspirées par l’économétrie, leurs échecs sur les derniers scrutins en (...)

  • Valls favori, déjà ?

    5 décembre 2016

    Manuel Valls n’était pas encore candidat à l’élection présidentielle qu’un sondage (Ifop-Journal du dimanche, 4 décembre 2016) annonçait qu’il était favori de la primaire socialiste. Devant Arnaud (...)