observatoire des sondages

Le matraquage Macron ou les ressorts de la popularité

lundi 25 avril 2016

Cent-quarante-deux ! C’est le nombre de sondages publiés dans la presse ayant pour objet Emmanuel Macron [1].

S’ils ne concernent pas tous exclusivement le ministre de l’Economie cette masse conséquente illustre toutefois l’attention soutenue des sondeurs à son égard. Et en politique la notoriété demeure un atout essentiel. Autant dire que depuis sa nomination en août 2014, les sondeurs se sont chargés de faire connaître Emmanuel Macron. “Macron sature l’espace médiatique” titrait en mars Les Echos (10 mars 2016). Une lucidité sans conséquence puisque le quotidien économique libéral relatait comme les autres, les moindres mimiques du ministre.

NB : Pour les sondages de “popularité” proprement dits seuls ceux où figure un commentaire spécifique des sondeurs sur le ministre de l’économie ont été comptabilisés. C’est notamment le cas quand son “score” augmente.

PDF - 100.4 ko
(Liste au format PDF)


[1Rappel : en règle générale la presse ne paie pas les sondages qu’elle publie.

Lire aussi

  • Attal versus Goldman

    5 février 2024

    Si Jean-Jacques Goldman (à son corps défendant faut-il le rappeler) condense à lui seul toute la vacuité et l’imposture des mesures sondagières et tout particulièrement celle de la popularité, il faut (...)

  • Doxosophie de la pauvreté, pauvreté de la doxosophie

    2 juin 2023

    Pensées et conçues depuis toujours comme des défalques des études de consommation ou de satisfaction, il ne fallait guère attendre des « enquêtes » de sondeurs, quand ils s’immiscent dans des affaires (...)

  • Parole de maliens : « loués soient notre dictateur et ses amis russes »

    4 mai 2023

    Il faut croire que la fondation allemande Friedrich Ebert Stiftung qui œuvre à la défense des « valeurs fondamentales de la social-démocratie que sont la liberté, la justice et la solidarité », ne (...)