observatoire des sondages

Le matraquage Macron ou les ressorts de la popularité

lundi 25 avril 2016

Cent-quarante-deux ! C’est le nombre de sondages publiés dans la presse ayant pour objet Emmanuel Macron [1].

S’ils ne concernent pas tous exclusivement le ministre de l’Economie cette masse conséquente illustre toutefois l’attention soutenue des sondeurs à son égard. Et en politique la notoriété demeure un atout essentiel. Autant dire que depuis sa nomination en août 2014, les sondeurs se sont chargés de faire connaître Emmanuel Macron. “Macron sature l’espace médiatique” titrait en mars Les Echos (10 mars 2016). Une lucidité sans conséquence puisque le quotidien économique libéral relatait comme les autres, les moindres mimiques du ministre.

NB : Pour les sondages de “popularité” proprement dits seuls ceux où figure un commentaire spécifique des sondeurs sur le ministre de l’économie ont été comptabilisés. C’est notamment le cas quand son “score” augmente.

PDF - 100.4 ko
(Liste au format PDF)


[1Rappel : en règle générale la presse ne paie pas les sondages qu’elle publie.

Lire aussi

  • Macron : comment les sondages créent l’impopularité

    1er septembre 2017

    Rentrée politique répétitive envahie par les sondages à la faveur d’un « événement » qu’ils ont produit : Emmanuel Macron est impopulaire... déjà.
    « 57% de Français mécontents » pour l’Ifop et le Jdd qui (...)

  • Des sondeurs contents d’eux mêmes face à la critique

    1er mai 2017

    On ne pouvait douter que les sondeurs manifesteraient bruyamment leur autosatisfaction devant les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. C’est d’ailleurs une profession portée à (...)

  • Entre amis : la commission, les sondeurs...et Emmanuel Macron

    27 janvier 2017

    Le 13 décembre 2016, la commission des sondages publiait un court bilan de son activité pour les années 2015 et 2016. On sait que son contrôle est non seulement rare mais pas sévère pour ne pas dire (...)