observatoire des sondages

Les sondeur israéliens se trompent (eux aussi)

jeudi 19 mars 2015

Donné perdant dans tous les sondages, le Likoud, du Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu, a finalement remporté les élections législatives du 17 mars 2015.

La commission électorale du pays a publié les résultats définitifs et annoncé sa victoire, le créditant de 23,4% des voix contre 18,6% à l’Union Sioniste de Isaac Herzog sur les 120 sièges que compte la Knesset, il en obtient 30 contre 24 à l’Union Sioniste. Les autres sièges se répartissant entre la dizaine de formations politiques de moindre importance (la Liste unie (14 sièges), Yesh Atid, 11 sièges, etc. (AFP, Jérusalem, 19 mars 2015) [1].

Benjamin Netanyahu aurait ainsi « déjoué les sondages » comme le titre Libération pour expliquer cette victoire (18 mars 2015). Une manière bien pudique, à l’image de l’ensemble de la presse française, pour dire que les sondages se sont trompés, comme l’illustre le tableau ci-dessous des dernières intentions de vote publiées autorisées avant la tenue du scrutin, et censées être les plus fiables (Channel 2 et Channel 10 sont des chaines de télévision privées et Haaretz l’un des grands quotidiens du pays, commanditaires officiels de ces enquêtes d’intentions de vote converties ici en sièges).

Likoud
Union Sioniste
Channel 2
(13 mars 2015)
22
26
Channel 10
(13 mars 2015)
20
24
Haaretz
(12 mars 2015)
23
24

[1La publication officielle, elle, sera faite le 25 mars.

Lire aussi