observatoire des sondages

Primaire à droite : Nicolas Sarkozy « trahi » par son ancien sondeur

vendredi 27 mai 2016

Qu’il semble lointain ce 2 février 2010, jour où OpinionWay et Marianne se retrouvaient devant le tribunal. Le sondeur s’estimait alors diffamé par le magazine qui avait publié quelques mois plutôt plusieurs articles sur son rôle dans l’affaire des sondages de l’Elysée.

6 ans plus tard tout est oublié. OpinionWay est maintenant le sondeur « préféré » de Marianne, qui manque rarement une occasion de s’attaquer à Nicolas Sarkozy, avec le concours du sondeur. Les temps ont changé. Concernant la primaire à droite le magazine lance ainsi à la une de son édition du 26 mai un tonitruant : « Nicolas Sarkozy perd à tous les coups », à savoir qu’il serait battu au second tour par Alain Juppé mais également par François Fillon ou Bruno Lemaire.

Problème : ces deux dernières hypothèses sont impossibles puisque Nicolas devancerait largement François Fillon (27% contre 13%) et Bruno Lemaire (13%) au premier tour. Des résultats que le magazine consent à publier en fin d’article. La commission des sondages a pourtant proscrit la publication de résultats de second tour sans rapport avec le premier [1]. Les temps changent ; les méthodes demeurent.


[1Cf. notamment Rapport 2008-2009 : la commission des sondages face aux élections municipales de 2008 et européennes de 2009, p. 4.

Lire aussi

  • Faiseuse d’opinion

    22 février 2018

    Si les propos du président de LR lors d’une conférence à l’EM Lyon le 15 février 2018 tendent à conforter l’hypothèse d’une crise profonde de l’ensemble des partis politiques français, les propos de la (...)

  • Les sondeurs et la majorité fantôme :« les Français pensent que »...

    22 décembre 2016

    On connaît la fâcheuse propension à présenter les sondages en disant que « les Français pensent que »... Il existe un seuil implicite pour permettre aux commentateurs ce qui est au mieux une approximation (...)

  • FN : coup de jeune artificiel

    17 décembre 2016

    « Le FN en tête des partis dont les jeunes se sentent le plus proches » (AFP, 16 décembre 2016). On doit apprécier ce titre au FN. Qu’en est-il ?
    Un sondage Odoxa-Dentsu-France Info place effectivement le (...)