observatoire des sondages

Référendum danois : du coude-à-coude au grand écart

vendredi 4 décembre 2015

Le référendum, est l’une des consultations électorales les plus faciles pour les sondeurs. Aussi, y a-t-il lieu de s’inquiéter, ou de se moquer, lorsque l’écart entre les « prévisions » et les résultats réels est aussi grand que celui enregistré lors du scrutin danois sur l’Europe organisé le jeudi 3 décembre 2015, et relatif à la participation du pays aux programmes européens de sécurité (coopération policière notamment).

Les derniers sondages publiés avant le scrutin attribuaient au « Non » 42% des suffrages contre 39% au « Oui ». « Le oui et le non sont au coude-à-coude avec un léger avantage pour le non » indiquait par ailleurs l’AFP (3 décembre 2015). Le « Non » l’a finalement emporté avec 53,1 % des voix contre 46,9% (AFP, 4 décembre 2015). Impossible de savoir si l’AFP se pose la question de cesser sa diffusion de « prévisions » à caractère fantaisiste et de se « contenter » de la publication des résultats réels, les seuls qui comptent.

Lire aussi

  • Se payer un sondage

    9 janvier 2022

    Si les sondeurs utilisent leurs sondages comme outil d’auto-promotion, destinés avant tout chose à entretenir leur notoriété, ils ne sont bien sûr pas les seuls à y avoir recours comme outil (...)

  • Paroles, paroles : le ministre et les sondés

    1er septembre 2021

    Les insinuations de J-M. Blanquer, ministre de l’Education nationale, affirmant que la période de versement de l’allocation scolaire coïnciderait avec une augmentation de la vente d’écrans plats (...)