observatoire des sondages

Régionales : EELV et les produits frelatés

mercredi 9 septembre 2015

A trois mois du scrutin régional, on peut être surpris que les Verts aient l’énergie et l’argent pour payer un sondage sur la région Ile-de-France (BVA, 8 septembre 2015).

Il est vrai de mauvaise qualité puisque effectué par internet, sans aucune indication du taux d’abstention et une population « pittoresque » (les résultats ne reposent pas sur les intentions des 878 personnes de l’échantillon initial annoncé mais sur de 623 (pour le 1er tour) et 605 sondés (pour le 2e tour, les « autres » ayant refusé de communiquer leurs intentions.

Quant à la « sûreté de choix », indice mesuré, on reste dubitatif sur sa consistance (la nature de l’incertitude demeure elle parfaitement inconnue : « Changer d’avis », pourquoi pas mais pour faire quoi ou voter qui ?) puisqu’il s’agit justement d’inconsistance (218 sur 623 (pour le 1er tour) et 163 sur 605 (pour le 2è tour). A la croire, elle relativise encore les résultats (cf. graphique ci-dessous)

Toujours est-il que la presse « suit » comme d’habitude sans esprit critique - mais qui voudrait que la presse ait un esprit critique ? - et elle ne « récompense » guère le commanditaire du sondage :

- « Régionales en Ile-de-France : Bartolone résiste... si l’union de la gauche persiste » (Obs, 8 septembre 2015)
- « Régionales : Bartolone et Pécresse au coude-à-coude en Ile-de-France au second tour, selon un sondage » (France Télévision, 8 septembre 2015).
- « Régionales en Ile-de-France : Bartolone et Pécresse feraient jeu égal » (JDD, 8 septembre 2015).
- « Régionales en Ile-de-France : Bartolone et Pécresse au coude-à-coude dans les sondages » (20Minutes, 8 septembre 2015).

Lire aussi

  • Présidentielle en Autriche : les sondeurs sauvent les apparences

    6 décembre 2016

    Une fois n’est pas coutume les sondeurs de la présidentielle autrichienne ne se sont pas (vraiment) trompés.
    Plus exactement ils n’ont pas su ou pu départager clairement le vainqueur et le vaincu (...)

  • Après le fiasco l’amnésie...déjà

    30 novembre 2016

    Occupés depuis le 20 novembre au soir à essayer d’éteindre l’incendie qu’ils ont allumé et alimenté pendant les mois précédents, les sondeurs ont jeté aux orties leurs défroques de pompier de fortune dès le (...)

  • Du fiasco américain : le « pas nous pas nous » des sondeurs français

    11 novembre 2016

    Une fois n’est pas coutume nul n’a prétendu suite à la victoire « si peu annoncée » de Donald Trump à la présidentielle américaine que les sondages ne s’étaient pas trompés.
    Encore qu’il n’ait pas fallu (...)