observatoire des sondages

Viol : les clichés ont la vie dure

mercredi 2 mars 2016

L’ « enquête » Ipsos sur les attitudes des Français à l’égard des viols a donné lieu à une démonstration massive de l’incompréhension de l’opinion fabriquée par les sondages [1] (cf. sur la xénophobie, l’antisémitisme, les sentiments religieux, etc. Les photos truquées ont la vie dure : retour d’épreuves).

Dans le concert des indignations vertueuses de ceux et celles qui prennent les bons sentiments pour de la science ce sondage utilisé sans esprit critique pour mettre en musique une supposée et spectaculaire “culture du viol [2] est totalement fantaisiste. Pour produire des clichés il suffit de proposer des clichés aux internautes assez motivés et assez sots pour ne pas voir qu’on leur proposait des... clichés. Ceux qui ne les partagent pas ne répondent pas à ce genre de sondage. Il faut donc y participer peu ou prou pour se sentir concerné.

Jeu piégé dans lequel les médias, forts une nouvelle fois de leur incompétence, ont plongé. Bien entendu, répétons-le ces sondages ne sont pas représentatifs puisqu’ils procèdent d’échantillons spontanés mais gageons qu’il faudra le répéter encore, en vain.

Petite collection de clichés offerte aux internautes amorphes.

Non, la population française n’est pas uniquement composée de dupes !


[1Commandée par l’association Mémoire traumatique et victimologie et publiée le 2 mars 2016.

[2Dixit Muriel Salmona, psychiatre et présidente de l’association Mémoire traumatique et victimologie

Lire aussi

  • Sondage obligatoire (suite)

    10 septembre 2021

    Ipsos a décroché en mars 2020 un contrat public d’enquête de victimation qui a débuté en mars 2021 (cf. sondage obligatoire).
    Jusqu’à présent nul n’a trouvé matière à dire ou à... manifester.
    ni dans (...)

  • Sondage obligatoire

    3 septembre 2021

    Le 25 mars 2020 Ipsos s’est vu attribué par le ministère de l’Intérieur pour la coquette somme de 1 208 333 euros (hors taxes) la réalisation d’une enquête nationale de victimation désignée sous le (...)

  • Paroles, paroles : le ministre et les sondés

    1er septembre 2021

    Les insinuations de J-M. Blanquer, ministre de l’Education nationale, affirmant que la période de versement de l’allocation scolaire coïnciderait avec une augmentation de la vente d’écrans plats (...)