observatoire des sondages

Zlatan Ibrahimovic au pilori

mardi 17 mars 2015

Pilori : Poteau ou pilier à plateforme portant une roue sur laquelle on attachait le condamné à l’exposition publique (Le nouveau Petit Robert, Paris, Dictionnaires le Robert, p. 1675.).

Le footballeur du PSG, Zlatan Ibrahimovic vient, bien involontairement, de donner un motif d’affliction supplémentaire à tous ceux que la vacuité du débat public et la médiocrité du personnel politique consternent. Comment un geste d’énervement aussi banal et trivial que celui d’un joueur de football à la suite d’un match, qui plus est ce que tout le monde dit ou a dit sous le coup de la colère ou de l’agacement , « pays de merde » (les caméras en moins certes) a pu se transformer en tempête médiatique et en affaire d’Etat ?

Une partie de la presse notamment sportive ne s’est pas seulement contentée de s’interroger sur les éventuelles sanctions à l’encontre du joueur, mais comme l’Equipe ou France-Football (cf. photo d’écran ci-dessous, 16 mars 2013), a demandé à ses lecteurs si ce dernier devait être sanctionné ? Des tribunaux en ligne, une manie de plus en plus répandue dans les rédactions.

JPEG

JPEG

Et pourquoi s’arrêter en si « bon chemin » et ne pas décider également de la peine encourue par le « prévenu » ? La justice au nom du peuple version médias en définitive. On imagine sans peine cette « Justice ». Faut-il les remercier pour nous donner une raison de plus de « partager » la colère du joueur parisien et son « pays de m.... » ?

Lire aussi

  • Les sondeurs face au covid-19 : l’occasion manquée

    17 avril 2020

    Comme la grande majorité des entreprises du secteur dit marchand les sociétés de sondages ont vu leurs activités sensiblement décroître depuis le confinement lié à la pandémie du covid-19. Sauf une, la (...)

  • Il y a 39 ans : F. Mitterrand, les sondages et la peine de mort

    9 mars 2020

    Le 16 mars 1981, invité à l’émission « Cartes sur table » d’Antenne 2 François Mitterrand, alors candidat à l’élection présidentielle, déclare ouvertement son opposition à la peine capitale en dépit des (...)

  • Qu’en pensent les Chinois ?

    16 février 2020

    Le président chinois Xi Jin Pin ferait désormais l’objet de critiques d’une partie de l’opinion publique de son pays pour sa gestion de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 apparue début (...)